Frédéric van Rossum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Frédéric van Rossum
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Instrument
Distinction

Frederik van Rossum (parfois référencé sous la version française de son prénom : Frédéric) est un compositeur et pianiste belge né à Ixelles le .

Il étudia la musique au Conservatoire royal de Bruxelles.

Outre la composition, il s’est consacré à la pédagogie comme professeur aux Conservatoires royaux de Bruxelles et de Liège où il enseigna le piano, l'analyse musicale et le contrepoint. Il dirigea aussi l'académie de musique de Watermael-Boitsfort dans les années 1970 et 1980.

Sa musique suit une «tradition romantique expressionniste» enrichie d'une recherche contemporaine innovatrice.

Son premier concerto pour violon a été l'œuvre imposée de l’édition 1980 du Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique.

Son concerto pour saxophone, "Pathetic story" (pour saxophone alto, orchestre à cordes, harpe, piano et percussions), fut l'œuvre imposée de l'édition 2006 du Concours International Adolphe sax de Dinant (Belgique, ville natale d'Adolphe Sax).

Il est le petit-fils du grand peintre symboliste belge Léon Spilliaert.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Catharsis pour deux pianos
  • Adagio pour piano, opus 4
  • Sonata in un tempo pour piano, opus 5
  • Cantate Sacrée pour chœur et piano, opus 9
  • Douze miniatures pour piano, opus 10
  • Sinfonia concertante pour cor, piano, percussions et orchestre, opus 11 (1967)
  • Douze miniatures pour orchestre, opus 13
  • Divertimento pour cordes, opus 15
  • Conte bleu pour piano, opus 24 n°2
  • Eglogue pour piano, opus 24 n°1
  • Epitaphe pour orchestre à cordes, opus 25
  • Réquisitoire pour cuivres et percussions, opus 28
  • Concerto pour piano et orchestre “Slovienska Duca”, opus 30 (1975)
  • Three short pieces for the white keys pour piano, opus 31 - Hommages à Stravinsky, Górecki, Prokofiev
  • Concerto pour violon et orchestre n° 1, opus 37 (1980)
  • Concerto pour cor et orchestre, opus 39
  • Black and White pour piano, opus 40 (1982)
  • Little Style-studies pour piano, opus 41
  • In memoriam Glenn Gould pour piano, opus 43 (1984)
  • Douze préludes pour piano, opus 44 (1985-1986)
  • Concerto pour violon et orchestre n° 2, opus 45
  • Aria a modo di vocalizzo, opus 47
  • Ballade pour piano, opus 49 (1989)
  • Waves pour piano, opus 51 (1990)
  • Al di la dello scuro pour piano (1995)
  • Pathetic story, concerto pour saxophone alto en mib, orchestre à cordes, harpe, piano et percussions, opus 61 (2006)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Disques entièrement dédiés à F. van Rossum :
    • Ensemble d’archets Eugène Ysaÿe, Lola Bobesco, violon ; Orchestre national de Belgique, André Vandernoot, chef d'orchestre (Label : Alpha, ref 3075, année : inconnue, support : vinyle)
    • Frédéric Menguy, piano (Label : René Gailly, ref CD87129, année : 1989, support : CD)
    • Frederik van Rossum, piano, André Vandernoot, chef d'orchestre, Orchestre national de Belgique (Label : René Gailly, ref CD86009, année : 1989, support : CD)
    • Piano Works - Vol 1, Frederik van Rossum, piano (Label : René Gailly, ref 1982 023, année : 1982, support : vinyle)
    • Brian Priestman, chef d'orchestre, Orchestre national de Belgique, Francis Orval, cor (Label : Ed. discographiques du concours Reine Elisabeth, ref 1980 015, année : 1980, support : vinyle)
    • Jacques Vanherenthals, chef, Ensemble orchestral de Bruxelles, Chœurs de Chambre de Bruxelles, Demiriz, Muhiddin, piano, Eugène Galand, piano (Label : Pavane Records, ref AWD7499, année : 2005, support : CD)
  • Disques comprenant des œuvres de F. van Rossum :
    • Musique belge pour clavier (Label : disque sans marque (disque IBM), année : 1980, support : vinyle) : Frederik van Rossum et Dominique Cornil, pianos.

Prix de composition[modifier | modifier le code]

  • 1965 : Premier Grand Prix de Rome. Œuvre primée : Cantate La Haute Mer
  • 1972 : Prix Koopal. Œuvre primée : Threni pour soprano et orchestre.
  • 1973 : Grand Prix musical Paul Gilson décerné au Canada ( Québec ). Œuvre primée : Rétrospection pour mezzo-soprano, chœur mixte, deux pianos et percussions
  • 1977 : Prix Fuerison
  • 1981 : Premier Prix à la Tribune internationale des compositeurs de l'UNESCO

Liens externes[modifier | modifier le code]