Frédéric de Hohenzollern-Sigmaringen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frédéric de Hohenzollern
Description de l'image Frédéric de Hohenzollern-Sigmaringen.jpg.
Biographie
Titulature Prince de de Hohenzollern-Sigmaringen
Prince de Hohenzollern
Dynastie Maison de Hohenzollern-Sigmaringen
Nom de naissance Friedrich Eugen Ludwig prinz von Hohenzollern-Sigmaringen
Naissance
Inzigkofen (Prusse)
Décès (à 61 ans)
Munich (Allemagne)
Père Charles-Antoine de Hohenzollern
Mère Joséphine de Bade
Conjoint Louise princesse de Tour et Taxis
Enfants sans
Religion Catholicisme romain

Le prince Frédéric de Hohenzollern-Sigmaringen (en allemand, Friedrich prinz von Hohenzollern-Sigmaringen), né le à Inzigkofen, près de Sigmaringen[1], et mort le à Munich[1], quatrième et dernier fils de Charles-Antoine de Hohenzollern-Sigmaringen et de Joséphine de Bade est un membre de la famille princière de Hohenzollern-Sigmaringen. Il est également général prussien de la Cavalerie.

Rôle et formation[modifier | modifier le code]

En septembre 1859, le prince âgé de seize ans complète sa formation militaire en s'installant à Bonn. À l'automne 1862 il commence sa carrière militaire dans l'armée prussienne. Il est initialement affecté à Düsseldorf en qualité de lieutenant au 5e Régiment des Uhlans. En 1866, il participe activement à la guerre austro-prussienne. Au printemps 1870, il est transféré à Berlin et promu capitaine au 1er Régiment de la Garde de Dragons[2]. Il prend part à la guerre franco-allemande de 1870-71. Les milieux diplomatiques avaient un temps songé à la candidature du prince Frédéric au trône d'Espagne vu le peu d'empressement de son frère aîné le prince Léopold[3]. Entre 1861 et 1864, il entreprend de longs voyages qui le conduisent en Autriche, en Italie, en Suisse et en Angleterre. Quelques années plus tard, il découvre l'Égypte et la Grèce.

Mariage et famille[modifier | modifier le code]

Après deux projets matrimoniaux avortés, l'un avec Amélie princesse de Saxe-Cobourg[4], l'autre avec la princesse Louise de Belgique, le prince Frédéric épouse à Ratisbonne le 21 juin 1879 Louise de Tour et Taxis (1859-1948) - nièce de l'impératrice Elisabeth d'Autriche - fille aînée de Maximilien de Tour et Taxis (1831-1867) et d'Hélène en Bavière (1834-1890). Ce mariage est demeuré sans postérité. Les familiers du Prince l'appellent "Fritz" et le considèrent comme un homme assez flegmatique ami de la tranquillité et peu désireux de jouer un rôle de premier plan[5]. Le prince Frédéric était le frère cadet du roi Carol 1er.

Titulature[modifier | modifier le code]

  • 25 juin 1843 – 2 septembre 1869Son Altesse Royale le Prince Frédéric de Hohenzollern-Sigmaringen
  • 3 septembre 1869 – 2 décembre 1904Son Altesse Royale le Prince Frédéric de Hohenzollern

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Michel Huberty, Alain Giraud, L'Allemagne dynastique, Tome V Hohenzollern, Waldeck, p.235
  2. Friedrich-Carl Esbach, Fürst Leopold von Hohenzollern, Ein Lebensbild, Sigmaringen, 1906, pp 85-6
  3. Damien Bilteryst, Philippe Comte de Flandre, Frère de Léopold II, Bruxelles, 2014, p.193.
  4. Olivier Defrance, La Médicis des Cobourg Clémentine d'Orléans, Bruxelles, 2007, pp 259-63
  5. Damien Bilteryst, Philippe Comte de Flandre, Frère de Léopold II, Bruxelles, 2014, pp. 177-8.