Frédéric de Haenen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Frédéric de Haenen
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Frédéric de Haenen né en 1853 à Utrecht et mort le à l'Île-de-Bréhat est un peintre et illustrateur néerlandais naturalisé français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric de Haenen mena une vie d'aventurier et entreprit de nombreux voyages qui le conduisirent notamment en Afrique centrale et en Russie. Pendant plus de trente ans, il contribua à Paris au magazine L'Illustration (1888-1923). En 1886, il participe à l'Exposition internationale de blanc et noir et obtient une médaille de bronze dans la première section Dessins.

Entre 1900 à 1918, il déménagea en Angleterre et devint correspondant africain du magazine The Graphic (1900-1910) et travailla aussi pour The Illustrated London News.

Après la Première Guerre mondiale, il retourna en France et s'installa sur l' île bretonne de Bréhat, où il fit construire un petit château fantaisiste dénommé Krec'h Gwen (« Terre blanche » en français). Il a peint là jusqu'à sa mort de nombreuses scènes de la vie familière, donnant aussi des images des pêcheurs ou de Pardons. Il a été enterré dans le cimetière local[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :