Frédéric de Deux-Ponts-Birkenfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frédéric de Deux-Ponts-Birkenfeld
Louis Tocqué - Friedrich Michael von Zweibrücken.jpg

Portrait de Frédéric-Michel de Deux-Ponts-Birkenfeld, par Louis Tocqué

Fonction
Comte
Ribeaupierre
-
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 43 ans)
SchwetzingenVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Friedrich Michael von Pfalz-Zweibrücken-BirkenfeldVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Autres informations
Grade militaire
Conflit
Distinction
Grand-croix de l'ordre militaire de Marie-Thérèse (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Friedrich Michael von Pfalz Zweibruecken2.JPG

Vue de la sépulture.

Frédéric-Michel de Deux-Ponts-Birkenfeld, né à Rappolstein (actuellement Ribeauvillé dans le Haut-Rhin) le , décédé à Schwetzingen le , fut comte palatin de Deux-Ponts-Birkenfeld et comte de Rappolstein (Ribeaupierre). En 1759, il devint chevalier de l'Ordre de la Toison d'or.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils cadet de Christian III de Deux-Ponts-Birkenfeld (+1735) et de Caroline de Nassau-Sarrebruck , Frédéric-Michel de Deux-Ponts-Birkenfeld devient héritier du trône lorsque son frère Christian IV de Deux-Ponts-Birkenfeld contracte une union morganatique en 1751.

Il avait épousé en 1746 Françoise de Palatinat-Soulzbach, fille cadette du comte Joseph Charles de Palatinat-Soulzbach et sœur de l'électrice Élisabeth-Auguste de Palatinat-Soulzbach.

Cinq enfants sont issus de cette union :

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Articles connexes[modifier | modifier le code]