Frédéric de Courcy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courcy.

Frédéric Charlot de Courcy dit Frédéric de Courcy ou Frédéric, est un auteur dramatique, poète et chansonnier, né à Paris (7e) le (29 thermidor an IV)[1] et mort à Paris (9e) le [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d’Augustin Charlot de Courcy et d’Adélaïde Vallet, il ne s’apparente donc pas à la famille normande des Courcy[3].

Au côté de Martainville, Carmouche, Armand d'Artois, Dusaulchoy de Bergemont et Monperlier, il participe à la goguette des Soupers de Momus, fondée par Pierre-Joseph Charrin en 1813. En 1827, il est signalé comme sous-chef du bureau du personnel de l’administration des Postes (sous les ordres de Tenant de Latour).

À sa mort, il vivait en concubinage avec Adélaïde Alexandrine Verteuil, qui lui a donné deux fils : Alexandre-Frédéric, qui sera connu comme illustrateur, et Charles.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Il est l’auteur de nombreux vaudevilles, souvent en collaboration, dont :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de naissance n° 14/51. Fichier alphabétique de l'état-civil reconstitué de la Ville de Paris, année 1796.
  2. Acte de décès n° 643 (vue 20/31). Archives en ligne de la Ville de Paris, état-civil du 9ème arrondissement, registre des décès de 1862.
  3. Comme l'écrit à tort le Dictionnaire de biographie française.
  4. Où l’on note l’une des premières apparitions de Joseph Prudhomme, dont le rôle est joué par son propre créateur, Henry Monnier