Frédéric Veille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Frédéric Veille
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Frédéric Veille, né le à Amilly (Loiret), est un journaliste français, grand reporter à RTL. Il est également écrivain, prêtant sa plume ou facilitant les témoignages sur des sujets de société comme l'euthanasie, l'intégration, le handicap, la vie des SDF ou l'adoption.

Biographie[modifier | modifier le code]

Journaliste à RTL et écrivain, Frédéric Veille a, à l'issue de ses études, travaillé dans des radios locales de Rouen comme Musique FM puis Arlequin avant d’entrer en 1985 à NRJ. Il rejoint l’année suivante Radio Service qui ouvre une antenne à Rouen, avant de participer à la création de Radio Nostalgie en Normandie comme directeur d'antenne, puis comme rédacteur en chef où il présente les journaux d’informations.

Frédéric Veille quitte Radio Nostalgie en juillet 1990 et rejoint l'agence de presse écrite Mag-Ouest, où il collabore pour plusieurs médias nationaux. Cette même année, il prend la correspondance de l'agence de presse américaine Associated Press pour la Normandie et devient correspondant de France-Soir pour les cinq départements normands.

En septembre 1993, il entre au service des sports de RTL dirigé par Guy Kedia comme correspondant. Deux ans plus tard, il devient correspondant permanent de RTL pour le Nord-Ouest de la France[Où ?].

Frédéric Veille a travaillé sur de nombreux faits divers, dont l'affaire de la Josacine empoisonnée, la cavale meurtrière d’Alfred Petit, l’attentat de Karachi, le cannibale de la prison de Rouen et plus récemment la disparition du petit Mathis Jouanneau, ou encore l'attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray et l'incendie meurtrier du Cuba Libre à Rouen. En décembre 2002, il révèle à la une de France-Soir et sur les ondes de RTL la lettre que Vincent Humbert écrit au Président de la République, lettre dans laquelle le jeune tétraplégique demande à Jacques Chirac le droit de mourir. Il devient ensuite le confident du jeune Normand et écrit pour lui son livre testament Je vous demande le droit de mourir, paru chez Michel Lafon en septembre 2004, vendu à plus de 300.000 exemplaires[réf. nécessaire], traduit en plus de dix langues et adapté à la télévision pour TF1[1].

En mars 2013, Frédéric Veille publie chez City Éditions Je suis tzigane et je le reste, l'histoire d'Anina Ciuciu, une jeune Rom de 22 ans[2]. À 7 ans et après avoir fui les camps Roms de Craiova, elle était illettrée ; elle devient ultérieurement étudiante en droit à la Sorbonne. Après quelques semaines, le livre est entré dans le top 100 des meilleures ventes. Depuis mars 2014 il a été traduit en plusieurs langues et a notamment été publié en Roumanie.

En mars 2014, Frédéric Veille publie chez City Éditions La rue était mon lit, l'histoire de Michel Baldy, ancien SDF des Champs-Élysées qui après avoir passé huit ans dans la rue était devenu gardien d'immeubles à Paris[3], et qui mourra en avril 2015.

Passionné par la Seconde Guerre Mondiale et déjà auteur en 2004 des chroniques "Paroles de Normands" sur RTL, il publie en mai 2014 Histoires insolites du Débarquement chez City Éditions, un livre qui raconte les petites histoires célèbres ou inédites qui se sont déroulées avant, pendant et juste après le débarquement allié en Normandie en juin 1944. Salué par la critique, Histoires insolites du Débarquement est resté de longues semaines en tête des ventes de livres consacrés au Jour J.

Fin octobre 2014, il dirige Patrice Gabard pour la rédaction de la biographie de Franck Cammas, J'ai mis les voiles pour gagner, parue chez City Éditions.

En mai 2015, il dirige Stéfan L'Hermitte pour la rédaction de la biographie de Frédéric Sausset, Ma course à la vie, parue chez City Éditions.

En mars 2016, après avoir passé plusieurs semaines auprès de la famille Vastine, il publie chez Michel Lafon Coup d'arrêt, un livre hommage à Alexis Vastine, tragiquement disparu un an plus tôt dans un accident d'hélicoptère sur le tournage de l'émission Dropped.

En avril 2018, il publie chez City Éditions Dites-moi d'où je viens, l'histoire de Philippe Sarran, homme à la recherche de ses origines après avoir été un enfant abandonné.

En juin 2018, à la veille de l'ouverture de la Coupe du monde en Russie, il publie chez City Éditions Histoires insolites de la coupe du monde de football.

En mai 2019, et à l'occasion du 75ème anniversaire du DDay, il publie Histoires secrètes et curieuses du Débarquement chez City Editions. Il s'agit du tome 2 de Histoires insolites du Débarquement sorti chez le même éditeur en mai 2014

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Je vous demande le droit de mourir - avec Vincent Humbert - Michel Lafon - 2004
  • Vincent, de l'enfer au paradis blanc - City Éditions - 2005
  • Souffrir d'espoir - avec Jean-Gilles Joly - "On Peut le dire" éditions - 2006
  • Donnez à mon fils le droit de mourir - avec Michèle de Somer - City Éditions - 2012
  • Je suis tzigane et je le reste - avec Anina Ciuciu - City Éditions - 2013
  • Leur sang m'a tuée - avec Christiane Leveuf - City Éditions - 2013
  • Mon tour du monde en 1980 jours - avec Jérémy Marie - City Éditions - 2013
  • La rue était mon lit - avec Michel Baldy - City Éditions - 2014
  • Histoires insolites du Débarquement - avec Frédéric Leterreux et Emmanuel Thiébot - City Éditions - 2014
  • J'ai mis les voiles pour gagner - avec Franck Cammas et Patrice Gabard - City Éditions - 2014
  • Ma course à la vie - avec Frédéric Sausset et Stéfan L'Hermitte - City Éditions - 2015
  • Coup d'arrêt - Le destin tragique d'Alexis Vastine - Michel Lafon - 2016
  • Dites-moi d'où je viens - avec Philippe Sarran - City Éditions - 2018
  • Histoires insolites de la Coupe du Monde de football - City Éditions - 2018
  • Histoires secrètes et curieuses du Débarquement - City Editions - 2019

Récompenses[modifier | modifier le code]

Il a obtenu en 2004 le Prix des libraires normands pour Je vous demande le droit de mourir[4].

Il a obtenu en avril 2015 le 1er Prix du Talent Littéraire Normand pour La rue était mon lit.

Il a remporté deux fois le micro d'or de l'Union des journalistes de sport en France (UJSF) récompensant le meilleur reportage radio de l'année : en 2003 pour les 24 heures du Mans moto, en 2007 pour Rouen, champion de France de baseball[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Trémintin, « Je vous demande le droit de mourir », Lien social (journal),‎ (lire en ligne)
  2. Emmanuelle Courrèges, « Anina Ciuciu : une Rom contre les clichés », Elle,‎ (lire en ligne)
  3. « L’histoire poignante d’un SDF revenu de l’enfer », sur le sitewww.infonormandie.com,
  4. « Prix des libraires de Normandie. »
  5. « Palmarès Micro d'Or. »

Voir aussi[modifier | modifier le code]