Cette page fait l’objet d’une mesure de semi-protection étendue.

Frédéric Leturque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Leturque.

Frédéric Leturque
Illustration.
Frédéric Leturque, en 2015
Fonctions
Maire d'Arras
En fonction depuis le
(6 ans, 11 mois et 2 jours)
Élection 09 mars 2008
Réélection 23 mars 2014
Prédécesseur Jean-Marie Vanlerenberghe
Conseiller régional des Hauts-de-France
En fonction depuis le
(2 ans, 10 mois et 3 jours)
Élection 13 décembre 2015
Président Xavier Bertrand
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Arras (France)
Nationalité Française
Parti politique MoDem (2007-2012)
Union des démocrates et indépendants (2012-2017))
Les Centristes (Depuis 2016)
Diplômé de Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
IAE Lille

Frédéric Leturque, né le (50 ans) à Arras (Pas-de-Calais), est un homme politique français.

Il est maire d'Arras depuis 2011, Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais puis de la nouvelle grande région Hauts-de-France.

Il est également le Président des comités régionaux du tourisme Nord-Pas-de-Calais[1] et Picardie[2].

Depuis 2012, il est secrétaire général de Villes de France, association regroupant les villes moyennes de France.

Il est membre du Conseil d'Administration de la Fédération Hospitalière de France (FHF) et membre du bureau de la FHF Hauts-de-France.

Il est également membre du Conseil d'Administration de l'Etablissement Public national d'Aménagement et de Restructuration des Espaces Commerciaux et Artisanaux (Epareca) depuis juin 2018, pour une durée de 3 ans [3].

Depuis octobre 2017, il a pour charge la vice-présidence de l'AVUF (Association des Villes Universitaires de France)[4].

Biographie

Origines et vie familiale

Frédéric Leturque est né le à Arras[5].

Il passe son enfance à Puisieux, commune du canton de Pas-en-Artois dans le Pas-de-Calais, où il participe aux discussions politiques entre une famille partagée entre ses origines de gauche (un grand-père communiste et une grand-mère socialiste) d'un côté et des grands-parents gaullistes sociaux de l'autre[6].

Études et formation

Après son baccalauréat, Frédéric Leturque entame des études de commerce qu'il abandonne pour entrer dans l'entreprise Péchiney à Dunkerque où il est chargé des relations avec les collectivités territoriales et les écoles. Il est ensuite l'un des premiers français à tester le dispositif du service national ville dans le cadre du service national civil, à la suite du vote de la loi Joxe le 4 janvier 1992. Affecté au collège Péguy, il en retire un enseignement qui le conduit vers la prise de responsabilités politiques, et prend contact avec la mairie d'Arras en 1993[6].

Ayant repris des études, il est diplômé d'études supérieures spécialisées (DESS) en science politique en communication politique et sociale à la Sorbonne, et d'une maîtrise de marketing et de communication d’entreprises à l’IAE de Lille[5],[6].

Carrière professionnelle

Frédéric Leturque intervient dans les enseignements donnés à l'Institut d'administration des entreprises de Lille (IAE) (communication institutionnelle), à l'Institut des stratégies et techniques de communication (ISTC) de Lille (stratégie de lobbying), et à l'Institut catholique de Lille (communication publique et territoriale)[5]. Il enseignait jusque 2011 à l'Université d'Artois (sciences politiques) et jusque 2012 à l'École supérieure de management des entreprises (ESPEME du groupe Edhec) de Roubaix (développement économique local)[6]

Carrière politique

Aux élections municipales de 1995, il conduit une liste à Puisieux, au moment où Jean-Marie Vanlerenberghe conduit la sienne, à Arras. « La logique aurait voulu que je sois élu maire de Puisieux et Jean-Marie conseiller municipal d'opposition à Arras... C'est l'inverse qui s'est produit. » Il sera ensuite le directeur de cabinet du nouveau maire d'Arras pendant six ans[6].

Il s'engage jeune en politique au sein de l'UDF, parti de l'ancien président de la République Valéry Giscard d'Estaing. En 2007, il rejoint le MoDem, créé par François Bayrou à la suite à l'élection présidentielle.

Lors des élections régionales de 2010, il conduit la liste de son parti dans le Pas-de-Calais, arrivant en cinquième position à Arras avec 11,52 % des suffrages et en sixième position dans le Pas-de-Calais avec 3,63% des suffrages[7].

Le 14 novembre 2011, il succède au sénateur-maire Jean-Marie Vanlerenberghe en tant que maire d'Arras, ce dernier lui ayant passé le témoin en cours de mandat[8],[9].

Le 18 septembre 2012, il annonce quitter le MoDem et rejoindre l'UDI, nouveau parti politique créé par Jean-Louis Borloo[10].

Le 8 juin 2013, il est élu président de l'UDI du Pas-de-Calais et devient membre du bureau exécutif national de l'UDI présidé par Jean-Christophe Lagarde.

Le 23 mars 2014, il est réélu maire d'Arras dès le premier tour des élections municipales avec 56,51 % des voix.

Candidat sur les listes de Xavier Bertrand lors de l'élection régionale de 2015 en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, il est élu conseiller régional. Le 23 décembre 2015, il prend la tête du groupe UDI[11] avant d'être débarqué par un vote de défiance le 2 décembre 2016[12]. Il est remplacé par Valérie Létard, vice-présidente du conseil régional des Hauts-de-France.

Il intègre la direction de Les Centristes à la suite de la fusion du Nouveau Centre et des « Bâtisseurs de l'UDI » animé par Hervé Morin en décembre 2016[13].

Après le décès brutal de Philippe Rapeneau le 31 juillet 2018[14], président de la communauté urbaine d'Arras (CUA), Frédéric Leturque, vice-président de la CUA, propose une entente à Pascal Lachambre, président par intérim, afin de gouverner conjointement l'intercommunalité[15]. En coulisses, certains maires ruraux, associés à des membres de la majorité municipale d'Arras, refusent d'apporter leur soutien à Frédéric Leturque [15]. Le 13 septembre 2018, Pascal Lachambre est élu président de la CUA et Frédéric Leturque premier vice-président, associé à toutes les décisions[16].

Détail des mandats et fonctions politiques

Mandats locaux

Conseil municipal d'Arras

  • Adjoint au maire, chargé de la jeunesse et de la politique de la ville de 2001 à 2008
  • Adjoint au maire, chargé de la cohésion sociale et du renouvellement urbain de 2008 à 2011
  • Maire depuis le 14 novembre 2011, réélu le 23 avril 2014 (dès le premier tour des élections municipales).

Communauté urbaine d'Arras

  • Vice-président de la Communauté urbaine d'Arras, délégué à la politique de la ville, prévention, sécurité et aide aux victimes de 2001 à 2008
  • Vice-président, chargé du logement et président de la commission du développement social et solidaire de 2008 à 2014
  • Vice-président, chargé de l'habitat et de la politique de la ville depuis 2014.

Conseil régional du Nord-Pas-de-Calais puis des Hauts-de-France

  • Conseiller régional du Nord-Pas-de-Calais de 2004 à 2010.
  • Conseiller régional des Hauts-de-France (fusion entre le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie) depuis le 13 décembre 2015. Frédéric Leturque a présidé le groupe UDI-Union Centriste au conseil régional de 2015 à 2016.

Autres mandats

  • Ces mandats locaux l'ont amené à être élu Président du Conseil de surveillance du Centre Hospitalier d'Arras depuis le 27 juin 2014. Il en était Vice-Président depuis juillet 2010.
  • Il a également été président de Cité Nature (Centre culturel et scientifique consacré à la nature, l'alimentation et l'agriculture) de 2006 jusqu'au 15 janvier 2016.
  • Il a également été président de l'Office de tourisme d'Arras, de 2011 à 2016.

Fonctions politiques

Jusqu'en 2007, Frédéric Leturque est délégué départemental et membre du bureau politique national de l'UDF. Il est ensuite délégué départemental, membre du bureau départemental et du conseil national du Mouvement Démocrate jusqu'en 2012[5].

Il est membre fondateur de l'Union des démocrates et indépendants (UDI) et secrétaire national de l'UDI chargé de l'industrie depuis mai 2015. Il préside l'UDI du Pas-de-Calais depuis le 8 juin 2013. En septembre 2017, il est suspendu de l'UDI suite à son soutien à la liste de la majorité présidentielle aux élections sénatoriales, liste emmenée par Jean-Marie Vanlerenberghe, sénateur du groupe Union Centriste.

Frédéric Leturque est vice-président de la formation politique Les Centristes dirigée par Hervé Morin.

Depuis 2014, il est membre du Conseil d’Administration et du Bureau de l'Association des Maires du Pas-de-Calais.

Depuis le 19 juin 2014, Frédéric Leturque est secrétaire général de Villes de France, fédération présidée par Caroline Cayeux, sénatrice et maire de Beauvais.

Depuis le 17 juin 2014, il est membre du conseil d’administration de l’Association des villes universitaires de France (A.V.U.F), présidée par Catherine Vautrin, députée et présidente de Reims métropole. Il préside la commission " Universités et carte territoriale" de 2014 à 2017 et est élu Vice-président de l'AVUF en octobre 2017.

En juin 2015, Frédéric Leturque est élu au directoire de l'Institut Aspen France, réseau international d'échanges et de réflexion qui se donne pour mission de « rapprocher des leaders de tous horizons et de toutes générations en organisant un dialogue dans un esprit ouvert et non-partisan, d'agir sur les grands enjeux contemporains et de saisir les opportunités de demain ».

Le 23 décembre 2015, il prend la tête du groupe UDI à l'assemblée régionale des Hauts-de-France. Il en perd la présidence à la suite d'un vote de défiance le 2 décembre 2016. Il est remplacé par Valérie Létard avec qui il entretient de mauvaises relations[12].

Œuvres

Distinctions

Frédéric Leturque a reçu les insignes de chevalier dans l'ordre des Palmes académiques le 6 mars 2017.

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

  1. http://www.tourisme-nordpasdecalais.fr/
  2. http://www.picardietourisme.com
  3. « EPARECA : Hélène Geoffroy élue Présidente @Epareca », LE BLOG DES INSTITUTIONNELS,‎ (lire en ligne)
  4. http://www.avuf.net/
  5. a, b, c et d « Bio », sur La Voix du Nord (consulté le 18 novembre 2011)
  6. a, b, c, d et e « Mais qui est donc Frédéric Leturque le nouveau maire d'Arras ? », sur le site du quotidien La Voix du Nord, (consulté le 18 novembre 2011) Erreur de référence : Balise <ref> non valide ; le nom « Bio2 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  7. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections régionales 2010 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Regionales/elecresult__regionales_2010 (consulté le 30 janvier 2018)
  8. Céline Debette, « Frédéric Leturque, élu à la tête d'Arras », sur le site du quotidien Nord éclair, (consulté le 15 novembre 2011)
  9. Emmanuel Crépelle, « Arras : Frédéric Leturque succède à Jean-Marie Vanlerenberghe dans le fauteuil de maire », sur le site du quotidien La Voix du Nord, (consulté le 18 novembre 2011)
  10. http://fleturque.fr/2012/09/ludi-union-des-democrates-et-independants-ma-nouvelle-famille
  11. « A la Région, Frédéric Leturque prend le groupe UDI », sur https://dailynord.fr,
  12. a et b « Ça bouillonne du côté des centristes », sur http://www.lavoixdunord.fr
  13. « LC, comité exécutif »
  14. « Philippe Rapeneau, vice-président de la région Hauts-de-France, est mort », sur https://www.lemonde.fr
  15. a et b « Un tandem Lachambre – Leturque pour succéder à Philippe Rapeneau », sur http://www.lavoixdunord.fr
  16. [1]