Frédéric Lemoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lemoine.
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne un homme d'affaires français. Pour le gymnaste artistique français, voir Frédéric Lemoine (gymnastique).

Frédéric Lemoine, né le 27 juin 1965, est un homme d’affaires français, président du Directoire du groupe Wendel d'avril 2009 à décembre 2017, administrateur de Saint-Gobain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Frédéric Lemoine est diplômé d’HEC (1986) et de l’Institut d'études politiques de Paris (1987). C'est également un ancien élève de l’École nationale d'administration promotion Victor Hugo (1991)[1].

Il devient ensuite inspecteur des finances jusqu'en 1996[réf. nécessaire].

En 1992 et 1993, il dirige pendant un an l'Institut du Cœur d'Ho Chi Minh (Viêt Nam) et devient en 2004, jusqu'à mai 2011, secrétaire général de la Fondation Alain Carpentier qui a soutenu cet hôpital.

Entre 1995 et 1997, il est directeur adjoint du cabinet du Ministre du Travail et des Affaires sociales (Jacques Barrot), chargé de la coordination de la réforme de la sécurité sociale et de la réforme hospitalière ; il est parallèlement chargé de mission auprès du Secrétaire d'État à la Santé et la Sécurité Sociale (Hervé Gaymard).

Entre 1998 et 2002, il est directeur délégué, directeur financier du groupe Capgemini, puis directeur général adjoint chargé des finances de Capgemini Ernst & Young.

Entre mai 2002 et juin 2004, il est secrétaire général adjoint de la Présidence de la République auprès de Jacques Chirac, notamment chargé des affaires économiques et financières.

Entre octobre 2004 et mai 2008, il est senior advisor auprès de McKinsey.

Entre mars 2005 et avril 2009, il est président du Conseil de surveillance d'Areva[2].

Entre 2006 et 2009, il est membre puis censeur du Conseil de surveillance de Générale de Santé.

Depuis le 20 avril 2009, il est administrateur de Saint-Gobain.

Entre 2009 et 2013, il est vice-président du Conseil d'administration de Bureau Veritas.

Il est administrateur de Legrand (d'avril 2009 jusqu'au 31 juillet 2013).

Il est administrateur de Groupama SA entre février 2005 et le 15 mars 2012, et président du Comité d'audit et des comptes de février 2005 à mars 2011.

Depuis janvier 2011, est membre du board de l'INSEAD.

D'avril 2009 à décembre 2017[3], il est Président du Directoire de Wendel, dont Bernard Gautier est le second membre et ce, après avoir été membre du Conseil de surveillance de Wendel de juin 2008 à mars 2009. Son départ surprend les marchés[4]. Il continue cependant de représenter le groupe jusqu'en 2020 au conseil d'administration de Saint-Gobain[5].

De mars 2017 à décembre 2017, il est vice-président du Conseil d'administration de Bureau Veritas.

Entre novembre 2013 et février 2017, il est président du Conseil d'administration de Bureau Veritas.

Un livre de Sophie Coignard et Romain Guibert retrace le parcours et les réseaux d'influences de Frédéric Lemoine[6] dans le groupe Wendel.

Titres et distinctions[modifier | modifier le code]

Frédéric Lemoine est Officier de l’Ordre national du Mérite et Chevalier de la Légion d'honneur[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Communiqué de presse du groupe Wendel, Site institutionnel de Wendel, 7 avril 2009
  2. Interview de Frédéric Lemoine par DécideursTV le 27 septembre 2009 : "Comment devient-on, à 42 ans, Président du Conseil de Surveillance d'Areva ?"
  3. « Frédéric Lemoine, baptême du feu chez Wendel », Le Figaro, 3 juin 2009
  4. 07/09/2017, « Wendel secoué après le départ surprise de Frédéric Lemoine », Bourse Direct,‎ (lire en ligne)
  5. Anne Drif, « Frédéric Lemoine va quitter la direction de Wendel », lesechos.fr,‎ (lire en ligne)
  6. Romain GUBERT et Sophie COIGNARD, Ces chers cousins: Les Wendel, Pouvoirs et secrets, edi8, (ISBN 9782259230667, lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]