Frédéric Léonard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Léonard.
Frédéric Léonard
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité

Frédéric Léonard, imprimeur ordinaire du Roi (et du Dauphin) en 1667, de la Ville en 1673 et de la Police est un libraire-imprimeur français né à Bruxelles le , et mort à Paris le .

Ancien apprenti imprimeur-libraire chez Plantin Moretus à Anvers, il décider d'habiter à Paris en mai 1643 et et commence son apprentissage chez Jean Billaine à partir de 1645[1]. Il travaille en association vers 1656 avec Sébastien II Huré et décide de rachèter le fonds en 1667 avant de lui succéder[1]. Il obtient d'Antoine Vitré la charge d'imprimeur et libraire du Clergé en 1670[1]. Imprimeur-libraire des ordres de Saint-Dominique, de Cîteaux et des Prémontrés et du Parlement, il est par ailleurs le seul imprimeur du Roi pour la guerre, les finances ainsi que la monnaie[1]. En 1669, il est contraint d'arrêter d'imprimer la Nouvelle Ordonnance sur le fait des Eaux et Forests suite à un arrêt du conseil d'État[1].

Il fait construire en 1673 une grande maison, 7 rue Valette à Paris, l'imprimerie royale de musique où il installe son atelier.

De 1653 jusqu'en 1696, sa librairie, située rue Saint-Jacques (dans le Collège Royal) avait pour enseigne À l'Écu de Venise[1].

Il est emprisonné 15 jours en 1661 pour avoir reçu des Elzevier, un ouvrage sur Jansénius. Il donne la direction de son imprimerie à François Le Cointe en 1679 puis à Louis IV Sevestre de 1692 à 1694 et se retire défintivement en 1696[1].

Il eut un fils et une fille : Frédéric-Pierre Léonard, et Marguerite, épouse de Primi Visconti[1].

Références et notes[modifier | modifier le code]