Frédéric Keck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Keck.
Frédéric Keck
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Frédéric Keck (né à Villeurbanne en 1974[1]) est un historien de la philosophie et anthropologue français.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Il a étudié la philosophie à l'École normale supérieure de Paris et l'anthropologie à l'Université de Californie à Berkeley[2].

Il s'est spécialisé dans les œuvres de Lucien Lévy-Bruhl, Henri Bergson et Claude Lévi-Strauss, sur lesquelles il a soutenu une thèse en 2003 sous la direction de Pierre Macherey à l'Université Lille III[3]. Il a contribué à l'édition scientifique des Deux sources de la morale et de la religion de Bergson, des Œuvres de Lévi-Strauss dans la bibliothèque de la Pléiade et de La mentalité primitive et L'expérience mystique et les symboles de Lévy-Bruhl.

Entré au CNRS en 2005, il y a effectué des recherches sur les risques alimentaires et les maladies animales à Paris et Hong Kong (Un monde grippé, Flammarion, 2010), travaillant notamment au Centre d'Etudes Français sur la Chine Contemporaine et au Centre de recherche HKU-Pasteur[4]. Il a obtenu la médaille de bronze du CNRS en 2011.

Attaché au Laboratoire d'anthropologie sociale (Collège de France, CNRS, EHESS) en tant que chargé de recherche, il est nommé directeur du département de la recherche et de l'enseignement du musée du quai Branly en 2014, succédant à Anne-Christine Taylor[5].

Il soutient son habilitation à diriger des recherches le 27 avril 2017, avec pour garant Philippe Descola.

Sélection de publications[modifier | modifier le code]

  • éditeur avec Ghislain Waterlot (éd.), sous la direction de Frédéric Worms, Les deux sources de la morale et de la religion, Le choc Bergson, la première édition critique de Bergson, Paris, PUF 2008.
  • Lévi-Strauss et la pensée sauvage, Paris, PUF, « Philosophies », 2004 (ISBN 2-13-053583-6).
  • Claude Lévi-Strauss, une introduction, Paris, La Découverte-Pocket, « Agora. Une introduction », 2005 (ISBN 2-266-14374-3).
  • Lucien Lévy-Bruhl : entre philosophie et anthropologie. Contradiction et participation. , Paris, Éditions du CNRS, 2008.
  • avec Mélanie Plouviez, Le Vocabulaire de Durkheim, Paris, Ellipses, coll. « Vocabulaire de... », 2008 (ISBN 978-2-7298-3734-1).
  • avec Vincent Debaene, Claude Lévi-Strauss : l'homme au regard éloigné, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard » (no 543), 2009
  • Un monde grippé, Paris, Flammarion, 2010
  • avec Noelie Vialles, Des hommes malades des animaux, "Cahiers d'anthropologie sociale", Paris, L'Herne, 2012
  • avec Andrew Lakoff, Sentinel devices, Limn, n°3 : http://limn.it/issue/03/
Traduction
  • Paul Rabinow, Le Déchiffrage du génome : l'aventure française, traduit de l'anglais et présenté par Frédéric Keck, Paris, Odile Jacob, 2000 (ISBN 2-7381-0898-9).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. D'après sa notice biographique sur le wiki des PUF.
  2. Voir sa page chercheur (novembre 2010) du Laboratoire d'anthropologie sociale du Collège de France.
  3. Le problème de la mentalité primitive : Lévy-Bruhl, entre philosophie et anthropologie, Université Charles de Gaulle, Lille, 2003, 2 vol., 704 p. (thèse de pholosophie)
  4. Centre inauguré officiellement le 24 octobre 2000, issu d'un partenariat scientifique entre l’Institut Pasteur et l’Université de Hong Kong.
  5. Nomination : Frédéric Keck Directeur du département de la Recherche et de l’Enseignement du musée du quai Branly