Frédéric Hermel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frédéric Hermel
Image illustrative de l’article Frédéric Hermel
Hermel en décembre 2018.

Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Arras (Pas-de-Calais)
Nationalité Française
Langue français, espagnol
Émissions After Foot, L'Équipe du soir, Punto Pelota, El Chiringuito de Jugones
Radio RMC
Chaîne RMC Sport, la chaîne L'Équipe, BFM TV, Intereconomía TV, Cadena Ser, Nitro, Neox, Mega (Espagne)
Site web La ville s'endormait

Frédéric Louis Gustave Hermel souvent appelé Fred Hermel, né le 3 février 1970 à Arras (Pas-de-Calais), est un journaliste sportif français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Petit-fils de paysan, il devient à l'âge de 13 ans orphelin d'un père employé[1].

Les débuts dans le journalisme[modifier | modifier le code]

En 1989, à l'âge de 19 ans, Fred Hermel fait ses premiers pas dans le journalisme à Radio France Fréquence Nord. Après avoir obtenu un diplôme d'études approfondies (DEA) de communication politique sur la « vision de la France dans la presse espagnole », il rejoint l'Espagne en 1992, à l'âge de 22 ans. Il s'installe à Madrid et devient alors correspondant du journal France-Soir jusqu'en 2001, date à laquelle il commence sa carrière de journaliste sportif[2],[3].

Journaliste sportif[modifier | modifier le code]

En 2001, l'arrivée de Zinédine Zidane au Real Madrid en provenance de la Juventus de Turin fait tourner la carrière de Fred Hermel vers le sport. Il devient correspondant sportif pour la radio RMC et également correspondant de L'Équipe[2],[3],[4]. C'est à lui que l'on doit la plupart des interviews de Zidane en France, qu'il suit, professionnellement, au quotidien pendant son aventure à Madrid et pour qui il éprouve une certaine admiration[3].

Depuis 2006, il est membre éminent de L'After Foot, émission durant laquelle il intervient en tant que spécialiste du football espagnol. Il en est l'emblème pour ses commentaires parfois excessifs et ses colères légendaires.

En Espagne, Fred Hermel intervient à la radio Cadena SER, ainsi que sur Real Madrid TV. En outre, depuis 2008, il intervient régulièrement dans Punto Pelota, une émission d'informations et de débats sportifs diffusée sur la chaîne Intereconomía TV et présentée par le Catalan Josep Pedrerol[5].

Reconnu par tous comme un spécialiste du football espagnol, il est donc très présent sur les écrans espagnols, portugais et andorrans. En mars 2012, il est, de plus, la vedette de l'émission L'APM ? Extra de la chaîne catalanophone TV3[6] et en avril 2013, un épisode de la célèbre émission satirique Alguna pregunta més? (« Encore une question ? ») de cette même chaîne TV3 lui est consacré[7].

Fred Hermel est régulièrement mêlé à des clashes[Quoi ?] à l'antenne, notamment dans Punto Pelota[8], où les débats prennent parfois la forme d'une opposition hispano-française[9]. Ainsi, le 10 février 2012, à la suite des sketches controversés des Guignols de l'info sur les sportifs espagnols, Fred Hermel menace de quitter le plateau de l'émission à la suite d'une violente altercation verbale avec le journaliste catalan Quim Domenech[10],[11].

En juin 2016, il reçoit la médaille de chevalier de l’ordre national du Mérite qui lui est remise par Yves Saint-Geours, ambassadeur de France en Espagne, pour « son travail en faveur de la reconnaissance réciproque des mérites sportifs » en tant « qu’ambassadeur du sport français en Espagne et du sport espagnol en France », en présence notamment de Florentino Pérez, président du Real Madrid[12].

Autres activités[modifier | modifier le code]

Fred Hermel a été, en 2006, conseiller spécial du film Zidane, un portrait du XXIe siècle[13]. Il a d'ailleurs publié un ouvrage sur le tournage du film, toujours en 2006, sous forme de portfolio[14].

Fred Hermel tient également un blog personnel, intitulé « La ville s'endormait », en référence à la chanson La Ville s'endormait de son idole Jacques Brel[15].

Le 24 septembre 2012, il lance Zonemixte.fr, une Web TV entièrement dédiée au football européen, avec les journalistes Philippe Auclair et Thierry Cros[16].

En août 2021, il intègre l'émission Les Grandes Gueules sur RMC et RMC Story pour y délivrer une chronique quotidienne intitulée C'est ça la France ![17].

Supporter de football, de l'Espagne et de Madrid[modifier | modifier le code]

Supporter du RC Lens[modifier | modifier le code]

Originaire du Nord-Pas-de-Calais, Fred Hermel est un fan du RC Lens depuis sa jeunesse[18]. En mai 2014, pour fêter la montée du RC Lens en Ligue 1, il entonne la chanson Les Corons en direct sur l'antenne de RMC[19].

L'Espagne et Madrid[modifier | modifier le code]

Grand amoureux de l'Espagne, de Madrid et de la vie nocturne madrilène[20],[21], il ne cache pas son désir de balayer les lieux communs sur un pays qui selon lui, au-delà des succès sportifs, possède de nombreuses richesses[2],[3].

Résidant à Madrid, Fred Hermel dispose d'un réseau de contacts au sein de monde du football et de la presse espagnole[réf. souhaitée]. Il entretient notamment de bonnes relations avec le président du Real Madrid Florentino Pérez. Consultant sur Real Madrid TV, il devient, au fil du temps, un véritable supporter du Real Madrid. Ainsi, en 2013, avec quelques amis, il fonde sa propre Peña (groupe de supporters) madrilène[22]. Fred Hermel est également un supporter inconditionnel de Karim Benzema : ainsi lors d'une émission télévisée (El Chiringuito de Jugones) du 29 août 2017, il défend le footballeur français, qui avait été sifflé par le public de Santiago Bernabeu lors d'une prestation décevante (pitada)[23].

Frédéric Hermel a la particularité d'être très susceptible vis à vis de ses positions tranchées sur le Real Madrid, qui lui valent des reproches pour manque d'objectivité et d'impartialité. De fait, certaines de ces réactions dans l'After Foot ont donné lieu à des débats houleux, face à Daniel Riolo et Jérôme Rothen notamment. Entre autres, il n'hésite pas à se présenter comme défenseur inconditionnel des Merengue, du coaching de Zinédine Zidane et du football espagnol en général.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (fr) Frédéric Hermel : Zinédine Zidane : Un portrait du 21e siècle, Presses de la Cité, 2006. (ISBN 2258071976 et 9782258071971)
  • (fr) Frédéric Hermel : C'est ça la France ! Petit musée joyeux d'un peuple pas comme les autres, Flammarion, 2021.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marie-Laetitia Bonavita, « Frédéric Hermel : "Français, regardez les joyaux dont vous disposez" », Le Figaro, encart « Le Figaro et vous »,‎ 3-4 avril 2021, p. 18 (lire en ligne).
  2. a b et c « Paroles de journalistes », sur www.ambafrance-es.org, (consulté le ).
  3. a b c et d Ambassade de France en Espagne, « Avec Frédéric Hermel, L'Equipe », sur www.dailymotion.com, (consulté le ).
  4. (es)« Frédéric Hermel », sur www.sportyou.es, (consulté le ).
  5. (es)« Hermel se va del plató de Punto Pelota ("Hermel quitte le plateau de Punta Pelota") », sur www.sportyou.es, (consulté le ).
  6. (ca)« "L APM ? Extra" posa Hermel al descobert », sur www.tv3.cat, (consulté le ).
  7. (ca)« Hermel : alguna pregunta més ? », sur www.youtube.com, (consulté le ).
  8. (es)« Así fue el monumental enfado de Frédéric Hermel contra Antonio Romero ("La colère monumentale de Frédéric Hermel envers Antonio Romero") », sur ecodiario.eleconomista.es, (consulté le ).
  9. (es)« Frederic Hermel vacila en "Punto Pelota" antes del Francia-España: "Os vamos a machacar" », sur periodistadigital.com, (consulté le ).
  10. « Un journaliste francais chahuté », sur www.7sur7.be, (consulté le ).
  11. « Un journaliste francais pris a partie en Espagne », sur www.le10sport.com, (consulté le ).
  12. « Frédéric Hermel, chevalier de l’ordre national du Mérite », sur lecourrier.es, (consulté le ).
  13. « Entretien avec Frédéric Hermel, conseiller spécial du film "Zidane, un Portrait du XXIème Siècle" », sur www.cinemotions.com (consulté le ).
  14. « Zidane, un portrait du XXIe siècle », sur books.google.fr (consulté le ).
  15. Blog personnel de Frédéric Hermel : La ville s'endormait.
  16. « Frederic Hermel, Philippe Auclair et Thierry Cros lancent "Zone mixte" », sur buzzmedias.net (archive.is), (consulté le ).
  17. « https://twitter.com/fredhermel/status/1427314046756429826 », sur Twitter (consulté le )
  18. « Frédéric Hermel : c'est même une tres bonne idée », sur www.lavoixdunord.fr, (consulté le ).
  19. « After Foot : Fred Hermel chante Les Corons », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  20. « Un français séduit par la vie madrilène », sur www.m6.fr, (consulté le ).
  21. « 66 minutes grand format », (consulté le ).
  22. (es)« Frédéric Hermel ya tiene su Peña Madridista », sur futbol.as.com, (consulté le ).
  23. (es)« El duro enfrentamiento entre Josep Pedrerol y Frederic Hermel », sur lavanguardia.com, (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]