Frédéric DuBois de Montperreux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marie-Frédéric Dubois de Montpéreux
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Frédéric DuBois de MontperreuxVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activités
Autres informations
Distinction
Archives conservées par

Frédéric DuBois de Montperreux, né le à Môtiers (canton de Neuchâtel) et mort le à Peseux, est un écrivain, naturaliste, archéologue et historien suisse. Il est connu pour son récit de voyage au Caucase.

Vie et œuvre[modifier | modifier le code]

Il grandit sur les rives du lac de Neuchâtel. Son père est négociant, il fréquente l'école à Neuchâtel.

De 1817 à 1819, il est professeur de français à Saint-Gall. De 1819 à 1821, il est précepteur en Courlande. De 1821 à 1829, il est directeur d'une école en Lituanie. Il voyage en Pologne de 1825-1829.

Entre 1829 et 1831, il fréquente l'Université Humboldt de Berlin, où il suit les cours des professeurs August Böckh, Carl Ritter et Leopold von Buch et Alexander von Humboldt. De 1831 à 1834, il parcourt la Crimée, puis le Caucase.

Il publie un récit de voyage et reçoit la médaille d'or de la Société française de géographie, ainsi que l'Ordre de Saint-Stanislas.

Dès 1838 il enseigne l'archéologie à l'Académie de Neuchâtel.

En tant qu'archéologue il fouille à Cressier. Il découvre les vestiges gallo-romains de Colombier. Il s'intéresse aux monuments médiévaux de Neuchâtel, en particulier la collégiale et le château.

Il est ami avec Ferdinand Keller et Arnold Escher von der Linth. Il donne sa bibliothèque et ses collections à la ville de Zurich.

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

  • Conchiologie fossiles et aperçu géognostique des formations du plateau Wolhyni-Podotien, Schropp, Berlin, 1831 (lire en ligne)
  • Voyage autour du Caucase, chez les Tscherkesses et les Abkhases, en Colchide, en Géorgie, en Arménie et en Crimée, 6 vol., Librairie de Gide, Paris, 1839-1849 avec un atlas (lire en ligne)
  • Voyage autour du Caucase, les Tcherkesses et de l'Abkhazie, après Colchide, en Géorgie, en Arménie et en Crimée, 3 volumes, Leske, Darmstadt, 1842-1846 (lire en ligne)
  • La Bataille de Granson, Zurich, 1844
  • Les Monuments de Neuchâtel, Zurich, 1852 (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Denis Knoepfler, « Frédéric Dubois de Montperreux », dans Histoire de l'Université de Neuchâtel, t. 1 : La première Académie, 1838-1848, Neuchâtel, Université de Neuchâtel, , p. 257-304
  • Denis Knoepfler, « Frédéric DuBois de Montperreux, archéologue, géologue, professeur à l'Académie (1798-1850) », dans Biographies neuchâteloises, t. 2 : Des Lumières à la Révolution, Hauterive, Gilles Attinger, , p. 99-106
  • Léon Montandon, « Lettres de Frédéric et Thérèse DuBois de Montperreux adressées à Ferdinand Keller », Musée neuchâtelois,‎ , p. 36-44, 95-105 et 128-135
  • Christian de Reynier, « Antiquaires, archéologues et architectes, aux origines de l'archéologie des monuments historiques à Neuchâtel », Revue historique neuchâteloise « Un siècle de protection des monuments historiques dans le canton de Neuchâtel, bilan et perspectives », nos 1-2,‎ , p. 59-77 (lire en ligne)
  • « Frédéric DuBois de Montperreux » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne.
  • Portrait de Frédéric DuBois de Montperreux sur le site du musée d'ethnographie de Neuchâtel
  • Site russe pour son récit de voyage, musée de Gelendzhik

Sources d'archives[modifier | modifier le code]

Les Archives de l'État de Neuchâtel conservent un fonds composé de documents manuscrits de la main de Frédéric DuBois, dit de Montperreux : des copies de lettres à Ferdinand Keller, Eusèbe-Henri Gaullieur et Thérèse Dubois. Des fragments du catalogue de sa bibliothèque, des actes officiels, etc.

La Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel conserve aussi un fonds composé de la correspondance envoyée par Frédéric DuBois de Montperreux à sa mère et à ses sœurs.

  • Fonds Frédéric DuBois de Montperreux (1841-1843) [0,01 ml]. Cote : FDUM. Bibliothèque publique et universitaire de Neuchâtel (présentation en ligne).

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]