Fred Chichin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Frédéric Chichin)
Aller à : navigation, rechercher
Fred Chichin
Description de cette image, également commentée ci-après

Fred Chichin au festival des Eurockéennes de 2007, le 2 juillet 2007.

Informations générales
Nom de naissance Frédéric Chichin
Naissance
Clichy
Décès (à 53 ans)
Paris
Activité principale Auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson française, rock, musique électronique
Instruments Guitare basse, guitare, batterie, claviers, programmation
Années actives 1979 - 2007

Frédéric Chichin dit Fred Chichin, né le à Clichy et mort le à Paris, est un musicien multi-instrumentiste, auteur-compositeur-interprète de rock. Il a formé avec Catherine Ringer le groupe Les Rita Mitsouko.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naît le à Clichy dans le département de la Seine (aujourd'hui dans les Hauts-de-Seine), où ses grands-parents maternels, d'origine auvergnate, tiennent un café, au 22, rue Klock[1]. Son père, Jean-Louis, est un artiste-peintre français d'origines russe et hollandaise, né en Suède, communiste militant, qui créa, en 1962, le magazine Miroir du cinéma.

Passionné de cinéma, de musique, de théâtre, après avoir été proche de la musique électro-acoustique de Nicolas Frize, il participe à plusieurs groupes underground rock ou punk de la fin des années 1970 et début des années 1980, comme Fassbinder (avec Jean Néplin), Jean Néplin & Individual State (en 1981 avec Jean Néplin et Catherine Ringer[2]), Taxi Girl (avec Daniel Darc) et Gazoline (avec Alain Kan).

Il est incarcéré à la prison de Fresnes pour une affaire de stupéfiants[3].

En mai 1979, il rencontre Catherine Ringer, dont il tombe amoureux, à Montreuil[4], lors d'une audition pour le spectacle de Marc'O, Flash rouge.

L'année suivante, ils décident de former ensemble un duo rock, qu'ils appellent d'abord les Spratz, avant d'opter pour Rita Mitsouko. C'est lui qui assure la composition musicale des morceaux, jouant en studio les partitions de guitare, de basse, de batterie et de claviers.

Ils ont eu trois enfants : Ginger Roman devenue comédienne, Simone Ringer, graphiste et chanteuse, et Raoul Chichin, musicien (guitare) qui ont formé le groupe Minuit[5].

Fred qui a contracté l'hépatite C, à la fin des années 1970, en vendant son sang en Espagne, est sévèrement affaibli par cette maladie en 2002. Mais alors qu'il pense en être « officiellement » remis, au début de septembre 2007, la maladie évolue en cancer du foie à évolution rapide[6]. En , les Rita Mitsouko sont contraints d'annuler une partie de leur tournée en raison de l'état de santé de Fred, qui meurt à Paris le [7].

Le jeudi , après des obsèques dans la plus stricte intimité, Fred Chichin est inhumé au cimetière de Montmartre, à Paris[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Albums live[modifier | modifier le code]

Autres[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Conseil Municipal de Clichy-la-Garenne du 1er décembre 2007 ».
  2. Resurrected Humans de Jean Néplin & Individual State, 1981 [1].
  3. Les histoires d’amour finissent mal, Libération, le 29 novembre 2007 article en ligne
  4. Montreuil Dépêche Hebdo no 459, 12 décembre 2007.
  5. Simone Ringer et Raoul Chichin, la musique en héri­tage
  6. Stéphane Davet et Véronique Mortaigne, « Fred Chichin, guitariste des Rita Mitsouko », sur lemonde.fr,‎
  7. Décès de Fred Chichin, AFP, 28 novembre 2007
  8. Obsèques de Fred Chichin, Nouvel Observateur, 7 décembre 2007 : annonce par la maison de disques Because dans un communiqué.