Frédéric Charles Jean Gingins de la Sarraz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Frédéric Charles Jean Gingins de la Sarraz, né le 14 août 1790 à Éclépens et mort le 27 février 1863 à Lausanne, est un historien et botaniste suisse, de la famille de Gingins.

Atteint de surdité à l'âge de 21 ans, il évita la carrière militaire à laquelle était traditionnellement promise la noblesse. Il se tourna alors vers l'histoire et la botanique, qu'il apprit auprès d'Augustin Pyrame de Candolle.

De 1817 à 1828, il travailla comme traducteur à la Chancellerie fédérale, à Berne. En 1844, il reçut un doctorat honoris causa de l'Université de Berne et en 1854, il devint professeur honoraire de l'Académie de Lausanne[1].

En 1823, il publia un traité sur la famille botanique Violaceae intitulé "Mémoire sur la famille des Violacées"[2]. Comme taxonomiste, il décrit de nombreuses espèces du genre Viola[3]. En 1828 Augustin Pyrame de Candolle nomma le genre Ginginsia en son honneur[4].

Comme historien, il publia de nombreux travaux à partir de 1833, notamment sur l'histoire des premier et second royaumes de Bourgogne[1]. En 1837, il fut membre fondateur de la Société d'histoire de la Suisse romande, et il est élu le à l'Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, avec pour titre académique Correspondant[5].

Principaux travaux historiques[modifier | modifier le code]

  • Essai historique sur la souveraineté du Lyonnais, etc., 1835.
  • Essai sur lʹétablissement des Burgunden dans la Gaule et sur le partage des terres entréaux et les régnicoles, 1838.
  • Lettres sur la guerre des Suisses contre le duc Charles-le-Hardi, 1839.
  • Développement de lʹindependance du Haut-Vallais et conquête du Bas-Vallais, 1844.
  • Documents pour servir à l'histoire des comtes de Biandrate, 1847.
  • Épisodes des guerres de Bourgogne: ao. 1474 à 1476, (1849).
  • Les Hugonides, 1853.
  • Histoire de la ville dʹOrbe et de son château dans le Moyen Âge, 1855.
  • Histoire de la cité et du canton des Équestres, suivie de divers autres opuscules, 1865[2].

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Ging. est l’abréviation botanique standard de Frédéric Charles Jean Gingins de la Sarraz.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI