Frédéric-Auguste Cazals

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cazals.
Frédéric-Auguste Cazals
Cazals Fernand Fau La Plume.png

Cazals par Fernand Fau[1]

Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Frédéric-Auguste Cazals (1865 - Villemomble, 1941) est un dessinateur, écrivain et illustrateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cazals fut l'un des plus proches amis de Paul Verlaine de 1886 à la mort du poète : en 1891, il illustre chez Léon Vanier, son recueil Mes hopitaux et en 1894, il produit une affiche pour la 7e exposition du Salon des Cent, sur laquelle, au premier plan, est dessiné Paul Verlaine, et, au deuxième plan, Jean Moréas : cette œuvre est reproduite dans la revue Les Maîtres de l'affiche (1895-1900).

Cazals illustra également deux œuvres d'Alfred Jarry.

À la mort de Verlaine, il hérite, entre autres, de l'unique exemplaire — à l'époque — du recueil Une saison en enfer d'Arthur Rimbaud publié à Bruxelles, qu'il revend par la suite au politicien collectionneur Louis Barthou pour la somme de 100 francs-or[2].

Il collabora à de nombreux périodiques dont La Halle aux charges (1882-1885), Les Hommes d'aujourd'hui (1887), La Plume, Le Courrier français, Les Hommes du jour, Jugend, La Revue bleue[3].

Œuvres notoires[modifier | modifier le code]

Cazals est aussi conteur, poète et chansonnier :

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Illustration reproduite à la fin de l'ouvrage Le Jardin des ronces (La Plume, 1902).
  2. L'Express, 21 juin 2007.
  3. « Cazals, Frédéric-Auguste », dans Dico Solo, Vichy, AEDIS, 2004, page 151.

Galerie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]