Frères de Notre-Dame-de-Lourdes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Notre-Dame et Notre-Dame de Lourdes.

Frères de Notre-Dame-de-Lourdes
image illustrative de l’article Frères de Notre-Dame-de-Lourdes
Ego Mater Pulchræ Dilectionis
Ordre de droit pontifical
Approbation pontificale 18 juillet 1892
par Léon XIII
Institut Congrégation laïque masculine
Type Apostolique
But Enseignement et soins des malades
Structure et histoire
Fondation 25 novembre 1830
Renaix
Fondateur Étienne-Modeste Glorieux
Abréviation FNDL
Patron Immaculée Conception
Site web (nl) (en) site FNDL
Liste des ordres religieux

Les Frères de Notre-Dame de Lourdes (en latin Fratres Nostrae Dominae de Lurdensis) forment une congrégation laïque masculine de droit pontifical. Fondée en Belgique au XIXe siècle elle compte quelque 200 membres en neuf pays différents.

Historique[modifier | modifier le code]

Confronté à la misère provoquée par une crise économique et politique, l'abbé Étienne-Modeste Glorieux (1802-1872) ouvre un atelier de textile et une école gratuite. Sur les conseils de Mgr Jean-François Van de Velde, évêque de Gand, le père Glorieux fonde le 25 novembre 1830 à Renaix une communauté de frères sous le nom de frères des bonnes œuvres pour l'éducation de la jeunesse, l'enseignement professionnel et le soins aux malades, la première prise d'habit a lieu le 19 août 1830.

À la suite du déménagement de la maison-mère à Oostakker, près d'un centre de pèlerinage à Notre-Dame-de-Lourdes, l'institut prend son nom actuel en 1887. L'institut religieux reçoit du pape Léon XIII le décret de louange le 18 juillet 1892[1] et l'approbation finale par le Saint-Siège le 3 janvier 1938.

Activité et diffusion[modifier | modifier le code]

Les frères se dédient à l'éducation des jeunes, à leur formation professionnelle, aux soins aux malades et aux pauvres. La maison généralice se trouve à Oostakker, un faubourg septentrional de la ville de Gand, en Belgique. Au 31 décembre 2005, la congrégation comptait 216 religieux en 28 maisons. Les frères sont présents en :

Notes et références[modifier | modifier le code]