Frères Missionnaires des Campagnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Frères Missionnaires des Campagnes [FMC] forment une congrégation religieuse fondée le 3 octobre 1943 à La Houssaye-en-Brie (Seine-et-Marne) par le dominicain Michel Épagneul (1904 en Anjou - 1997), pour l'évangélisation du monde rural, par un apostolat sous toutes ses formes (prédications de missions, aumôneries de mouvements d'action catholique, écoles, travail salarié...)

Les Frères peuvent être prêtres ou laïcs ; ils font vœu de pauvreté, de chasteté et d'obéissance; ils vivent en communauté d'au moins trois frères. En France, les Frères Missionnaires des Campagnes sont répartis dans 14 prieurés. Les F.M.C. sont présents en Afrique (Burkina-Faso, Bénin,Togo) (quatre prieurés) depuis 1969, au Portugal depuis 1972 quitté en 1999, au Brésil (deux prieurés) depuis 1989. Les Frères Missionnaires des Campagnes ne doivent pas être confondus avec l'Œuvre des campagnes, autre organisme catholique.

Les sœurs des Campagnes[modifier | modifier le code]

En 1941, Ghislaine Aubé (1920-2011), présidente nationale Jaciste, fait la connaissance du Père Michel Épagneul et partage les mêmes soucis que lui. Elle devient religieuse en 1946. En 1947, cinq jeunes filles se joignent à elle pour fonder les Sœurs des Campagnes.

Les Sœurs missionnaires des campagnes défendent l’idée que, au milieu des transformations de la société, le monde rural a toujours besoin d’hommes et de femmes qui l’aiment et qui lui consacrent leur vie pour y être témoins de l’Évangile. Implantée d’abord en France (Oise, Loiret, Drôme, Yonne, Eure, Creuse…), la congrégation a essaimé, à partir de la fin des années 1960, au Togo, au Burkina Faso et au Bénin. Elle compte aujourd’hui 86 religieuses dans une quinzaine de communautés, dont trois en Afrique.

Le Journal officiel du vendredi 22 février a rendu public un décret en date du 20 février 2013 reconnaissant légalement la congrégation des Sœurs des campagnes, dont le siège à Lumigny (Seine-et-Marne)[1].

Personnalités[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]