Frère Alois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frère Alois
Image illustrative de l'article Frère Alois
Frère Alois
Biographie
Nom de naissance Alois Löser
Naissance (62 ans)
Nördlingen, Bavière (Allemagne)
Autres fonctions
Fonction religieuse
Prieur de la Communauté de Taizé

Frère Alois, né Alois Löser le à Nördlingen, est un religieux français, d'origine allemande[1], prieur de la Communauté de Taizé depuis 2005.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans le district de Souabe en Bavière, de parents sudètes catholiques[2], il passe sa jeunesse à Stuttgart. Il acquerra la nationalité française en 1984[2].

À partir de 1970, le jeune Alois se rend fréquemment à Taizé où il séjourne comme volontaire en 1973-74, pour participer à l'accueil des jeunes[2].

En 1974, Alois Löser, alors âgé de vingt ans, entre dans la Communauté de Taizé et devient Frère Alois. Il acquiert à Taizé la formation théologique et spirituelle des nouveaux frères. Il s'engage pour la vie le 6 août 1978[2].

Il consacre, depuis lors, beaucoup de temps à l'écoute et à l'accompagnement des jeunes. Il est, notamment jusqu'à la chute du mur de Berlin, très souvent en voyage dans les pays d'Europe centrale où il soutient des chrétiens qui vivent alors une période difficile. Il coordonne les rencontres de jeunes à Taizé[2] et les rencontres européennes[3] dans diverses grandes villes du continent.

Vivement intéressé par la musique et la liturgie, il est chargé de la publication du livre Prières pour chaque Jour[4] . Il compose aussi quelques-uns des chants de Taizé.

La règle de la Communauté appelée Les Sources de Taizé[5] donne au prieur la responsabilité de créer et de maintenir la communion et l'unité entre les frères au cœur de la Communauté. Frère Roger[6], fondateur et premier prieur de la Communauté choisit discrètement, dès 1978, Frère Alois pour poursuivre cette charge après sa mort, mais il ne révèle son nom aux frères que vingt ans plus tard. Début 2005, dans sa 90e année, très fatigué, Frère Roger annonce à la communauté des frères que « Frère Alois commencerait son ministère dans l'année ».

Au mois d'août 2005, Frère Alois est à Cologne pour animer les prières de Taizé aux Journées Mondiales de la Jeunesse. Mais, le 16 août, dans l'église de la Réconciliation[7], pendant la prière du soir, une déséquilibrée agresse à coups de couteau Frère Roger, qui succombe aussitôt. De retour d'Allemagne, dès le lendemain matin, Frère Alois commence tout de suite son nouveau ministère.

Comme prieur, Frère Alois anime la vie de la Communauté à Taizé. Il visite aussi les frères, au loin, dans leurs diverses fraternités. Avec d'autres frères, il continue le « pèlerinage de confiance » par des rencontres de jeunes organisées sur tous les continents[8]. Il rend régulièrement visite aux responsables d'Églises catholiques, orthodoxes et protestants, avec lesquels il poursuit un dialogue confiant.

Le 14 novembre 2016, il est promu au grade de chevalier de l'ordre national du mérite[9].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Oser croire[10], 2010
  • Vers de nouvelles solidatités. Taizé aujourd'hui, Seuil 2015.
  • Les lettres annuelles seront prochainement rassemblées dans un ouvrage à paraître (source : Ateliers et Presses de Taizé)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Biographie de Frère Aloïs - Site internet de la Communauté de Taizé »
  2. a, b, c, d et e Frère Alois, prieur de Taizé
  3. Brève présentation des rencontres européennes de jeunes
  4. Prières pour chaque jour
  5. Réédition du texte de base de la Communauté de Taizé dans sa forme originelle, qui permet de saisir dans la fraîcheur de son premier jaillissement l’élan qui continue à animer la vie des frères. 2010. 80 p. ISBN 9782850402968. Les Presses de Taizé, Sofedis
  6. Hommage à Frère Roger
  7. L’Église de la Réconciliation a cinquante ans
  8. Un pèlerinage de confiance sur la terre
  9. « Décret du 14 novembre 2016 portant promotion et nomination à l'ordre national du mérite »
  10. Voir : Oser croire fr. Alois Est-il possible de croire en Dieu dans le monde moderne ? Le prieur de Taizé montre que la foi se présente aujourd’hui comme un risque, le risque de la confiance. Et comme c’est aussi en célébrant les mystères de la foi que nous accédons à Dieu, il partage l’esprit dans lequel Taizé célèbre les fêtes chrétiennes. Un vitrail ou une image illustre chaque fête. 2010. 112 p. ISBN 9782850403071. Les Presses de Taizé, Sofedis

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]