Fournisseur de la Cour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Fournisseur de la Cour est un titre royal admis aux entreprises, fournisseurs d'une cour royale, impériale, princière, prince-épiscopale ou papale.

Cette approbation privilégié permet au fournisseur de faire de la publicité sur le fait qu'ils fournissent la famille royale, par la présence des armoiries sur les factures ou les points de vente[1]. C'est également une sorte de prestige pour l'entreprise. L'ensemble des prestations (vente ou service) de l'entreprise est contrôlé sur plusieurs années par une association détentrice des mandats[1].

Cette ancienne forme de distinction est typique aux different monarchies en Europe ; comme les Pays-Bas, la Belgique (Fournisseur breveté de la Cour de Belgique), la Thaïlande, le Danemark la Suède, le Luxembourg et sont basées plus ou moins sur le modèle britannique.

Ces mandats sont généralement représentés sur les produits grâce à l'apposition d'armoiries royales.

Europe[modifier | modifier le code]

  • Königlich Bayerischer Hoflieferant; la Cour Bavaroise
  • königlich preußischen Hoflieferanten ; Cour impériale Prussiene
  • Cour impériale Russe
  • Cour du Prince-Evêque de Liege
  • Cour du Prince Monaco
  • Cour du Prince-Evêque de Salzbourg
  • Cour du Roi des Français
  • Cour impériale Française
  • Cour du Roi d'Espagne

Cour Impériale d'Autriche-Hongrie[modifier | modifier le code]

Cour du Roi des Belges[modifier | modifier le code]

Royaume-Uni[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Emmanuel Botta, Sébastien Pommier et Tiphaine Thuillier, « Le luxe se moque bien du Brexit : Le mandat royal britannique, un sésame précieux », L'Express, no 3572,‎ , p. 40 à 43 (ISSN 0014-5270)