Fournier RF-6

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fournier RF-6B
Image illustrative de l'article Fournier RF-6

Constructeur aéronautique Drapeau : France René Fournier
Type Avion-école
Premier vol 1973
Motorisation
Moteur 1 Continental O-200, 100 ch
Dimensions
Envergure 10,56 m
Longueur 7,19 m
Hauteur 2,37 m
Surface alaire 12,60 m2
Nombre de places 2
Réservoirs 80 lit.
Masses
Masse à vide 490 kg
Masse maximum 740 kg
Performances
Décollage 455 m
Atterrissage 415 m
Vitesse de croisière 180 km/h
Vitesse maximale (VNE) 257 km/h
Vitesse de décrochage 74 km/h
Vitesse ascensionnelle 3,5 m/s
Distance franchissable 650 km

Le Fournier RF-6 est un avion monoplan monomoteur d'école et de tourisme franco-allemand.

Fournier RF-6[modifier | modifier le code]

À la fin des années 1960 on produisait de nombreux quadriplaces de tourisme en Europe et la firme Sportavia crut identifier en Allemagne le besoin d’un tri-quadriplace, appareil avec lequel deux parents et deux enfants pouvaient effectuer un déplacement de week-end. Un prototype fut donc commandé à René Fournier en 1969, avec la perspective du soutien financier du gouvernement fédéral. S’écartant sensiblement des motoplaneurs jusqu’alors dessinés par René Fournier, le nouvel avion se présentait comme un monoplan en bois à aile basse cantilever et train tricycle fixe, à moteur Continental O-200 de 100 ch. L’aide fédérale espérée ne se matérialisera pas. Un prototype [D-EHTD] fut tout de même construit, le premier vol ayant lieu en 1973, mais il était trop tard pour lancer un nouvel avion sur le marché.

Fournier RF-6B[modifier | modifier le code]

Parallèlement au RF-6 était prévue la réalisation d’une version biplace côte à côte d’école, René Fournier estimant qu’il était possible de proposer une alternative au Cessna 150. Construit en bois, avec des facteurs de charge autorisant la voltige élémentaire (+6G/-3G) mais non alimenté pour le vol sur le dos. L'essai en vol pour la certification précise que « la vitesse ascensionnelle est plutôt décevante et que les enchaînements en voltige conduisent à une perte systématique d’altitude »[1]. Le prototype prit l’air en 1974 et 50 exemplaires de série furent construits en France jusqu’en 1980. Les droits furent ensuite vendus à Slingsby en Grande-Bretagne, qui réalisa une version en matériaux composites, le Slingsby T67 Firefly (en).

Fournier RF-6C[modifier | modifier le code]

Évolution quadriplace du RF-6, réalisé en 1973 par René Fournier en collaboration avec Manfred Schliwa sur demande de Sportavia, qui croyait toujours pouvoir placer un appareil européen sur le marché allemand. 4 RF-6C (c/n 6001/6004) ont été construits par Sportavia avant que le moteur Lycoming de 125 ch ne soit remplacé par un O-360 de 180 ch.

Sportavia RS-180[modifier | modifier le code]

Version de série du RF-6C à moteur Lycoming de 180 ch. 18 exemplaires seulement ont été construits (c/n 6004/6022).

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bureau d’Enquêtes et d’Analyses pour la sécurité de l’aviation civile. 'Rapport : Accident survenu le 18 avril 2003 sur l’aérodrome de Royan Médis (17) à l’avion Fournier RF 6B 100 immatriculé F-GANE'. p. 7 [lire en ligne].

Liens externes[modifier | modifier le code]