Fourneau Saint-Michel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fourneau.
Fourneau Saint-Michel
La chapelle et l'école.
La chapelle et l'école.
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Communauté Drapeau de la Communauté française de Belgique Communauté française
Province Drapeau de la province de Luxembourg Province de Luxembourg
Arrondissement Neufchâteau
Commune Saint-Hubert
Code postal 6870
Géographie
Coordonnées 50° 05′ N 5° 21′ E / 50.083, 5.35 ()50° 05′ Nord 5° 21′ Est / 50.083, 5.35 ()  
Superficie 80 ha = 0,8 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Province de Luxembourg

Voir sur la carte administrative de Province de Luxembourg
City locator 14.svg
Fourneau Saint-Michel

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Fourneau Saint-Michel

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Fourneau Saint-Michel
Liens
Site officiel fourneausaintmichel.be

Fourneau Saint-Michel est un lieu-dit de la ville belge de Saint-Hubert situé en Région wallonne dans la province de Luxembourg où, autour d’un ancien fourneau de l’abbaye de Saint-Hubert, ont été transplantés de nombreux bâtiments provenant du sud du sillon Sambre-et-Meuse avec leurs caractéristiques de l'habitat rural du XIXe siècle. Situé sur la route de Forrières à Saint-Hubert, dans un vallon créé par la Masblette, ce hameau-musée est proche du village d’Awenne.

Origine et histoire[modifier | modifier le code]

Il semble bien[précision nécessaire] qu’un modeste prieuré bénédictin occupait les lieux lorsqu'en 1771, Nicolas Spirlet, dernier abbé de l’abbaye de Saint-Hubert, y établit un fourneau et une forge alimentés par l’eau de la Masblette. C’était un des fourneaux les plus modernes de l’époque.

Lorsqu'en 1797 les moines de Saint-Hubert sont expulsés de leur abbaye et les biens monacaux vendus comme « biens nationaux », le fourneau fut acquis par Léopold Zoude, un homme d’affaires et industriel de Saint-Hubert qui continua à l’exploiter un certain temps. Progressivement, la fonderie se limita à être une forge au service de besoins agricoles.

Le fourneau fut vendu par la famille Zoude en 1942 et sera classé au patrimoine national belge en 1952. En 1966, le site devient domaine provincial et est progressivement restauré sous la direction de Willy Lassance, historien et archéologue délégué par les musées royaux d'Art et d'Histoire de Bruxelles. A proximité, est aménagé sous l'égide de la province du Luxembourg un « village ardennais » constitué par l'implantation de bâtiments ruraux (fermes, forges, école, etc...). Depuis 1977, ce site et celui du Fourneau-Saint-Michel sont regroupés sous une seule autorité avec plusieurs musées provinciaux luxembourgeois.

Icône du bouclier bleu apposé sur un immeuble classé de la Région wallonne Patrimoine classé (1952, no 84059-CLT-0004-01)

Musées[modifier | modifier le code]

Au Fourneau Saint-Michel sont rassemblés plusieurs musées de la vie wallonne et ardennaise :

  • Le musée de la vie rurale en Wallonie : sur 80 hectares, des ateliers d’artisans (cloutier, vannier, etc.) et habitations typiques avec cuisine et chambres meublées comme à l’époque.
  • Le musée du fer et de la métallurgie ancienne : avec le bâtiment du maître des forges, la halle aux soufflets et les granges à charbon de bois. Le musée est régulièrement enrichi de nouveaux apports permettant de reconstituer les techniques anciennes du travail du fer.
  • Le musée Pierre-Joseph Redouté (un artiste-peintre) a été transféré à Saint-Hubert.
  • Des établissements de restauration offrent des plats de la cuisine traditionnelle wallonne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Willy et Françoise Lassance. La métallurgie à travers les âges et le Fourneau Saint-Michel ou trois mille ans de l'histoire du fer. Andenne, Magermans, 1973, 22, 72 pp.,

nombreuses illustrations.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :