Fourmi pot-de-miel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fourmi pot-de-miel
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Fourmi pot-de-miel » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après
Myrmecocystus sp.

Taxons concernés

La dénomination Fourmi pot-de-miel, ou Fourmi à miel ou encore Fourmi mellifère est utilisée pour désigner plusieurs espèces de fourmis dont certaines ouvrières (les fourmis gourdes) accumulent du miellat de pucerons (et non du miel) qu'elles gardent dans leur gros gastre (abdomen) et restent accrochées au plafond des galeries toute leur vie. Ces fourmis servent de réservoir vivant aux autres fourmis de la colonie qui viennent leur donner ou y puiser du miellat par trophallaxie. Les fourmis pot-de-miel des genres Camponotus et Melphorus vivent dans les régions semi-désertiques d'Australie où elles creusent des galeries qui vont deux mètres sous terre. D'autres espèces sont présentes en Afrique et Amérique du Nord.

Espèces désignées par ce nom[modifier | modifier le code]

La dénomination fourmi pot-de-miel peut désigner plusieurs espèces :

Alimentation humaine[modifier | modifier le code]

Les fourmis pot-de-miel sont recherchées par certains peuples. Les aborigènes d'Australie repèrent les nids des fourmis Camponotus inflatus et creusent le sol à la recherche de leur précieux nectar[1],[2]. Au Mexique, les Myrmecocystus sp. font partie des coutumes culinaires locales[2].

Aspects culturels[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Danielle Clode, Continent of curiosities: a journey through Australian natural history, Cambridge University Press, (ISBN 9780521866200), p. 37
  2. a et b Ramos-Elorduy (1998) : 3-4.[réf. non conforme]