Fourme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Fourme est une appellation francisée d'un terme occitan utilisée pour désigner des fromages de garde du Massif central. La méthode d'obtention comprend une découpe du caillé à la lyre pour les pâtes persillées ou un fraisage de la tome pour les pâtes pressées non cuites; le formage des grains est obtenu grâce à une forme (ou moule) pour obtenir un fromage cylindrique et de masse conséquente : de 2 à 40 kg.

Étymologie[modifier | modifier le code]

« Fourme » est une francisation du terme occitan « forma »[1] (prononcé [fuʀma] et [fuʀmo] selon le pays ou micro-région), signifiant littéralement « forme » en français[2]. Ce terme occitan étant issu du latin « forma » ayant le même sens[3],[4].

Exemple extrait du Dictionnaire patois-français du département de l'Aveyron publié en 1879 mettant le terme « forma » en situation dans un contexte languedocien des pays du Rouergue, de la Haute-Auvergne et du Gévaudan; le terme est aussi usité en auvergnat des pays de la Basse-Auvergne :
« Quond es prou sec (le fromage frais), d'obórd se despácho un messátge
Que pórto o Roquofórt lo fóurmo do froumátge.
Oquí gemís loung-tems joul tronchánt del coutèl,
Et per combiá de noum cómbio bint cops de pèl. »

Le terme « fourme » dans les appellations fromagères les plus connues[modifier | modifier le code]

Fromages au lait de vache ou de brebis à pâte persillée issus de pays différents du Massif central :

Fromages à pâte pressée non cuite, tels que :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :