Fourme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un fromage
Cet article est une ébauche concernant un fromage.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L'appellation fourme est principalement utilisée dans le Massif central en France pour désigner des fromages de garde. La méthode d'obtention comprend une découpe du caillé à la lyre pour les pâtes persillées ou un fraisage de la tome pour les pâtes pressées non cuites; le formage des grains est obtenu grâce à une forme (ou moule) pour obtenir un fromage cylindrique et de masse conséquente : de 2 à 40 kg.

Étymologie[modifier | modifier le code]

« Fourme » est une francisation du terme occitan « forma »[1] (prononcé [fuʀma] et [fuʀmo] selon le pays ou micro-région) lui-même issu du latin « forma ». En français, il signifie littéralement « forme ».
Exemple extrait du Dictionnaire patois-français du département de l'Aveyron publié en 1879 mettant le terme « forma » en situation dans un contexte languedocien des pays du Rouergue, de la Haute-Auvergne et du Gévaudan; le terme est aussi usité en auvergnat des pays de la Basse-Auvergne :
« Quond es prou sec (le fromage frais), d'obórd se despácho un messátge
Que pórto o Roquofórt lo fóurmo do froumátge.
Oquí gemís loung-tems joul tronchánt del coutèl,
Et per combiá de noum cómbio bint cops de pèl. »

Le terme « fourme » dans les appellations fromagères les plus connues[modifier | modifier le code]

Fromages au lait de vache ou de brebis à pâte persillée issus de pays différents du Massif central :

Fromages à pâte pressée non cuite, tels que :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :