Four solaire de Parkent

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le four solaire de Parkent, en Ouzbékistan est l'un des deux grands fours solaires du monde avec celui d'Odeillo en France : plus récent avec sa mise en service en 1976, il est un peu plus grand en surface de miroirs (1 840 m2 / 1 830 m2), mais il ne bénéficie pas de la même intensité solaire incidente (700 / 1 000 W/m2) à cause de l'altitude plus basse (1 050 m / 1 600 m), donc est moins puissant, avec 700 kW utilisables au maximum au lieu des 1 000 kW à Odeillo. Par contre, la qualité optique est similaire avec une densité de puissance maximale de 1000 W/cm2 permettant de dépasser les 3000°C selon l'expérimentation.

L'Académie des Sciences de l'Ouzbékistan, par le biais du laboratoire de Physique solaire, y conduit différentes recherches, telles que la synthèse de nouveaux oxydes réfractaires (plus de 160 matériaux synthétisés et caractérisés, dont l'alumine), ou le développement de laser pompés par voie solaire.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

62 héliostats plans[modifier | modifier le code]

  • 7,5 x 6,5 m, soit une surface totale 3 022 m2
  • 195 miroirs, soit 12 090 miroirs en tout
  • mouvement altazimutal pour le suivi solaire (ou autre astre pour des recherches astrophysiques)
  • contrôle de chaque héliostat indépendant pour asservir la cartographie de flux radiatif au foyer de l'installation (logiciels ASTA / ACSH)

Parabole fixe[modifier | modifier le code]

  • 54 x 54 m, soit une surface de miroirs de 1 840 m2
  • un total de 10 700 miroirs, regroupé en 214 blocs orientables de 50 miroirs ou 4,5 x 2,25 m

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]