Foumalade

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Foumalade
Nom de naissance Malal Tall
Naissance (45 ans)
Genre musical rap
Site officiel http://www.myspace.com/foumalade

Fou malade (ou Foumalade) est un rappeur sénégalais, auteur-compositeur et interprète.

Biographie[modifier | modifier le code]

De son vrai nom Malal Almamy Tall. Fou malade est né le 19 juin 1974 à Saint-Louis (Sénégal). Il est l'un des fondateurs du mouvement Y'en a marre en janvier 2011.

Par ailleurs titulaire d'une licence d'anglais obtenue à l'Université de Dakar, Malal Almamy Tall a pris le pseudonyme de « Fou malade » afin de prendre un peu de distance critique à l'égard de la société sénégalaise.

Il a chanté en première partie du concert de Youssou N'Dour à Bercy (Paris) en octobre 2004.

Il a écrit le tube Taximan avec Viviane Ndour en 2004.

En 2005 le rappeur sort son premier album solo intitulé Radio Kankan. La chanson phare de l'album Tioukh Na Kaye (« C'est Super Bon ») a fait danser tout le Sénégal pendant l'été 2005.

Li est de la communauté pulaagu; qui est présent de l'océan atlantique à la mer rouge singulier : pullo; pluriel: fulɓe, et parle couramment le fulfulde.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Radio Kankan
  • On va tout dire (2008, production Lalu Music)
  • ResistaNTS avec le groupe Bat'Haillon Blin-d (2012, production Youkounkoung)

Notes[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Je trouve les malades mentaux plus intéressant et plus sincères que ceux qui se disent sains d'esprit », Nouvel Horizon, septembre 2003
  • « Foumalade et le Bat'haillon blin-d », Casting Magazine, avril-mai 2005
  • « La nouvelle Folie de Malal Talla », Le Journal, juillet 2005
  • « L'almamy des temps modernes», L'espace Nouveau, octobre 2005
  • « A l'université, tout me semblait bizarre», Thiof Magazine, n°28, novembre 2005
  • « Quand Diouf ne nous arrangeait plus, on l’a enlevé. Si Wade ne nous arrange plus, on n’a qu’à l’enlever », L'Observateur, 23 mai 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]