Foulques de Pontevès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La mise en forme de cet article est à améliorer (janvier 2016).

La mise en forme du texte ne suit pas les recommandations de Wikipédia : il faut le « wikifier ». Découvrez comment faire.

La typographie, les liens internes ou externes, les conventions de style, la présentation des sourcesetc. sont autant de points qui peuvent ne pas convenir voire être absents. Les raisons de la pose de ce bandeau sont peut-être précisées sur la page de discussion. Si seules certaines sections de l'article sont à wikifier, pensez à les indiquer en utilisant {{section à wikifier}}.

Foulques ou Fouquet Ier d'Agoult de Pontevès est un noble provençal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Isnard II d'Agoult d'Entrevennes et de Douceline de Pontevès. Il fût l’héritier principal de sa mère, à la charge de relever le nom et les armes de Pontevès. Le 13 février 1244, il transigea avec ses deux frères pour le partage de la succession paternelle.

Il fut Seigneur de Pontevès, Montmeyan, Esparron, Artignosc, Bargème, Callas, Brovès, Tavernes, Lussan, Sillans, Barjols, Beauvezet, la Bastide-de-Bersille, Comps, Auriac, Bliouxetc.

Il prit part à la septième croisade, fût à la prise de Damiette avec le Roi Saint Louis en 1249, et à la bataille de Mansourah en 1250. Le 22 novembre 1251, il fut caution, avec son frère Isnard, pour Barral de Baux, envers le Comte de Provence.

Il épousa, en premières noces, par contrat du 27 novembre 1240, Mathilde de Rheza, fille unique de Guillaume de Rheza, seigneur et premier baron de Cotignac, seigneur de Carcès et de Flassans, surnommé le Grand, lieutenant général des armées du Comte de Provence Raymond-Bérenger IV, son exécuteur testamentaire, et tuteur (avec Romée de Villeneuve) de la comtesse Béatrix, fille de Raymond-Béranger IV, la future épouse de Charles d'Anjou, roi de Naples et de Sicile. Il épousa, en secondes noces, Philippe des Porcellets.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Généalogie historique de la maison de Sabran-Ponteves, Librairie de Firmin-Didot et Cie, 1898[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « BnF Catalogue général », sur catalogue.bnf.fr,‎ (consulté le 15 mars 2017)