Foulbec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Foulbec
L'église Saint-Martin-et-Saint-Pierre   Inscrit MH (1927).
L'église Saint-Martin-et-Saint-Pierre
 Inscrit MH (1927).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Bernay
Canton Beuzeville
Intercommunalité CC du Pays de Honfleur-Beuzeville
Maire
Mandat
Alain Fontaine
2014-2020
Code postal 27210
Code commune 27260
Démographie
Gentilé Foulbecais
Population
municipale
641 hab. (2014)
Densité 54 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 24′ 02″ nord, 0° 25′ 33″ est
Altitude Min. 1 m
Max. 116 m
Superficie 11,86 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Normandie

Voir sur la carte administrative de Normandie
City locator 14.svg
Foulbec

Géolocalisation sur la carte : Eure

Voir sur la carte topographique de l'Eure
City locator 14.svg
Foulbec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Foulbec

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Foulbec

Foulbec est une commune française située dans le département de l'Eure en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Foulbec est une commune du Nord-Ouest du département de l'Eure en région Normandie. Elle appartient à la région naturelle du Lieuvin[1].

Communes limitrophes de Foulbec[2]
Conteville Conteville Saint-Samson-de-la-Roque
Saint-Pierre-du-Val
Boulleville
Saint-Maclou
Foulbec[2] Saint-Samson-de-la-Roque
Saint-Sulpice-de-Grimbouville Bouquelon

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom de la localité est attesté sous des formes régulière du type Folebec en 1066 (Fauroux 231)[3]. On trouve parfois une altération tardive en Fouillebec.

Foulbec appartient aux nombreux noms de villages composés avec l'appellatif bec qui procède du vieux norrois bekkr « ruisseau, cours d'eau » Cf. Orbec ; Caudebec ; Houlbec ; etc. Le nom du cours d'eau (aujourd'hui ruisseau de Foulbec) s'est transféré à celui du village selon un processus couramment observé en toponymie[4]. L'élément Foul- est probablement l'adjectif vieil anglais fūl « sale, fétide » (> anglais foul, même sens). Foul- peut s'expliquer plutôt par l'ancien scandinave fúll de même sens que le vieil anglais, même si les éléments anglais et scandinaves se sont souvent mêlés dans la toponymie normande (comme en Angleterre). On les retrouve par ailleurs dans d'autres hydronymes et toponymes normands comme le Fouillebroc, ruisseau de l'Eure, ou encore Fultot (Seine-Maritime, Fuletot 1155)[5].

Foulbec correspond aux ruisseaux du Foulbec dans l'Orne, la Manche et le Calvados, ainsi qu'au toponyme anglais Fulbeck (Lincolnshire, Fulebeck XIe siècle). L'élément Ful- est présent dans de nombreux autres noms de lieu anglais : Fulbrook, Fulford, etc. qui se réfèrent à des ruisseaux ou des passages d'eau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lors de la construction du pont de Tancarville en 1959, des voies d'accès ont coupé le village en deux, remodelant totalement la physionomie de la bourgade.

Jusqu'en 1970 existait sur la Risle une activité maritime allant jusqu'à Pont-Audemer, et passant par le pont tournant de Foulbec. N'ayant plus d'activité sur cet affluent de la Seine, le pont tournant est désormais à l'abandon.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Alain Fontaine DVG Commerçant
mars 2001 mars 2008 Denise Mortreuil    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 641 habitants, en augmentation de 20,94 % par rapport à 2009 (Eure : 2,59 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
658 399 587 601 597 650 614 581 543
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
501 491 475 459 460 434 468 469 411
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
364 361 348 364 350 335 324 353 325
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2007 2012 2014
306 283 303 353 411 467 492 603 641
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Foulbec compte un édifice inscrit au titre des monuments historiques :

Cette église, qui domine la vallée de la Risle, est intéressante pour son architecture romane et son portail classé. Au-dessous coulait autrefois un bras de la Risle et un petit port commercial s’y était développé.

Par ailleurs, la commune compte sur son territoire plusieurs monuments inscrits à l'inventaire général du patrimoine culturel :

  • Le manoir de la Motte (XVIe et XVIIIe siècle)[11] ;
  • La mairie, école du XIXe siècle[12] ;
  • Six fermes construites entre le XVIe et le XIXe siècle[13],[14],[15],[16],[17],[18] ;
  • Trois maisons datant du XVIIe, du XVIIIe et du XIXe siècle[19],[20],[21].

Patrimoine naturel[modifier | modifier le code]

Zone humide protégée par la convention de Ramsar[modifier | modifier le code]

  • Marais Vernier et Vallée de la Risle maritime[22].

Parc naturel[modifier | modifier le code]

Terrain acquis par le conservatoire du littoral[modifier | modifier le code]

  • Risle Maritime[24].

Natura 2000[modifier | modifier le code]

  • Site Natura 2000 "Marais Vernier, Risle Maritime"[25].
  • Site Natura 2000 "Estuaire et marais de la Basse Seine"[26].

ZNIEFF de type 1[modifier | modifier le code]

  • ZNIEFF 230030847 – Les prairies alluviales de la basse vallée de la Risle[27].
  • ZNIEFF 230009167 – Les prairies et les landes de la côte au Sang à Foulbec[28].

ZNIEFF de type 2[modifier | modifier le code]

  • ZNIEFF 230009161 – La basse vallée de la Risle et les vallées conséquentes de Pont-Audemer à la Seine[29].

Sites inscrits[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le Lieuvin », sur Atlas des paysages de la Haute-Normandie (consulté le 1er janvier 2017).
  2. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée »
  3. François de Beaurepaire (préf. Marcel Baudot), Les Noms des communes et anciennes paroisses de l'Eure, Paris, A. et J. Picard, , 221 p. (ISBN 2-7084-0067-3, OCLC 9675154), p. 112.
  4. François de Beaurepaire, op. cit.
  5. François de Beaurepaire (préf. Marianne Mulon), Les Noms des communes et anciennes paroisses de la Seine-Maritime, Paris, A. et J. Picard, , p. 82.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  10. « Église », notice no PA00099421, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  11. « Manoir de la Motte », notice no IA00054590, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  12. « Mairie, école », notice no IA00054591, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  13. « 1re ferme », notice no IA00054599, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. « 2e ferme », notice no IA00054600, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  15. « Ferme », notice no IA00054598, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  16. « Ferme », notice no IA00054597, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  17. « Ferme », notice no IA00054596, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  18. « Ferme », notice no IA00054595, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  19. « Maison », notice no IA00054592, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  20. « Maison », notice no IA00054593, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  21. « Maison », notice no IA00054594, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  22. « Marais Vernier et Vallée de la Risle maritime », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 26 avril 2016)
  23. « Boucles de la Seine normande », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 10 novembre 2015)
  24. « Risle Maritime », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 10 novembre 2015)
  25. « Marais Vernier, Risle Maritime », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 10 novembre 2015)
  26. « Estuaire et marais de la Basse Seine », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 10 novembre 2015)
  27. « Les prairies alluviales de la basse vallée de la Risle », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 10 novembre 2015)
  28. « Les prairies et les landes de la côte au sang à Foulbec », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 10 novembre 2015)
  29. « La basse vallée de la Risle et les vallées conséquentes de Pont-Audemer à la Seine », sur Muséum national d'Histoire naturelle - Inventaire national du patrimoine naturel (consulté le 10 novembre 2015)
  30. « La rive gauche de l'embouchure de la Seine », sur Carmen - L'application cartographique au service des données environnementales (consulté le 29 janvier 2016)
  31. « La rive gauche de la Seine aux abords du pont de Tancarville », sur Carmen - L'application cartographique au service des données environnementales (consulté le 29 janvier 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]