Fouace nantaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La fouace nantaise est une sorte de fouace, pâtisserie sucrée généralement en forme d'étoile à six branches ou « cornes » (cette dernière est aussi une autre appellation locale)[1], à base de farine, de beurre, de lait et de sucre, parfois parfumée à l'eau-de-vie.

Une fête lui est consacrée à la mi-septembre à La Haie-Fouassière au sud-est de Nantes dont elle est originaire, puisqu'elle y a été créée par des viticulteurs locaux au XIXe siècle[2], et est restée sa principale zone de production[3]. Avant 1914, le bourg comptait à lui seul 80 fouaciers qui fournissaient toute la région. Le dernier d'entre eux cessa son activité en 1992.

Aujourd'hui, la fouace nantaise est fabriquée par les boulangers-patissiers et sa production est concentrée surtout sur deux zones :

Les périodes de production diffèrent également selon les zones :

  • à l'année : à La Haie-Fouassière uniquement ;
  • au moment du vin nouveau : à Nantes et dans le reste du Vignoble ;
  • à Pâques ; dans le nord-Loire (à cette occasion, autrefois, il était de tradition que les parrains et marraines en offrent à leur filleuls).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parfois 5 cornes comme à Bouaye, ou 7 cornes pour les grands modèles.
  2. Présentation de la fouace nantaise et son histoire
  3. Une autre « fêtes des Fouaces » a également lieu autour du 11 novembre dans le quartier nantais de Chantenay, où beaucoup de fouaciers Hayonnais vinrent s'y installer.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Martine Denoueix et Hubert Martin, Art de vivre et gastronomie en Pays de la Loire, Nantes, Siloë, , 191 p. (ISBN 2-84231-095-0) - page 131