Forum mondial de l'eau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le forum mondial de l'eau est le principal événement international concernant les questions de l'eau, organisé tous les trois ans depuis 1997 par le conseil mondial de l'eau, en partenariat avec le pays d'accueil. Il s'inscrit dans le processus de collaboration mondiale sur les problématiques liées à l'eau, en offrant aux politiques et aux décideurs concernés le seul espace international de débat et de contributions d'experts.

Le forum mondial de l'eau sert quatre objectifs principaux :

  • donner de l’importance à l’eau sur l’agenda politique ;
  • débattre des solutions aux problèmes de l’eau du XXIe siècle ;
  • formuler des propositions concrètes et les porter à l’attention du monde ;
  • générer un fort engagement politique.

Le contexte[modifier | modifier le code]

Première cause de mortalité dans le monde, le manque d’accès à l’eau potable et à l’assainissement tue 8 millions d’êtres humains chaque année. L'atteinte à l'horizon 2015 des objectifs du millénaire pour le développement, qui encadrent la politique de développement humain des Nations unies, se jouera donc notamment sur la question de l'eau.

Chronologie des forums[modifier | modifier le code]

Les forums de l'eau sont :

  • Le Premier forum mondial de l'eau a eu lieu à Marrakech (Maroc) en mars 1997
  • Le Deuxième forum mondial de l'eau a eu lieu à La Haye (Pays-Bas) en mars 2000. Il réunit 5 700 participants dont 114 ministres et représentants de 130 pays et 500 journalistes.
  • Le Troisième forum mondial de l'eau a eu lieu dans trois villes japonaises : Kyōto, Ōsaka et Shiga, du 16 au 23 mars 2003.
  • Le Quatrième forum mondial de l'eau a eu lieu à Mexico du 14 au 22 mars 2006. Il a réuni 12 000 participants, dont plus de 120 ministres chargés de l’hydraulique, autour du sujet "Des actions locales pour relever un défi global".
  • Le Cinquième forum mondial de l'eau a eu lieu à Istanbul, en Turquie, du 16 au 22 mars 2009. Il a pour sujet "Bridging divides for Water", c'est-à-dire "établir des ponts entre les divisions pour l'eau".
  • Le Sixième forum mondial de l'eau a eu lieu à Marseille[1], en France, du 12 au [2],[3]. Le thème de cette édition est "le temps des solutions"[4],[5].
  • Le Septième forum mondial de l'eau a eu lieu à Daegu-Gyeongbuk en Corée du Sud, du 12 au .

Bilan du quatrième forum[modifier | modifier le code]

Principal sujet relayé médiatiquement, le Droit à l’accès à l’eau pour tous a été longuement débattu. Il ne signifie pas que l’eau doit être gratuite mais que les coûts engagés en matière d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement doivent être portés par la communauté de manière solidaire. La Protection de l’eau à l’échelle des bassins hydrographiques, et avec la participation des populations, a été reconnu comme étant un territoire pertinent. Le Rôle des autorités publiques locales, comme responsables des services d’eau et d’assainissement, a été pour la première fois mis clairement en évidence. Lors de ce forum, il a été particulièrement mis l’accent sur l’équipement des écoles et les actions éducatives. Une telle mobilisation contribuera à l’émancipation des femmes et des jeunes filles dans les pays les plus pauvres.

Agenda du cinquième forum[modifier | modifier le code]

Six thèmes seront abordés :

  • Les changements globaux et la gestion des risques
  • L'avancement du développement humain dans le cadre des objectifs du millénaire pour le développement
  • La gestion et la protection des ressources
  • La gouvernance
  • Le financement
  • L'éducation et la formation

Un consortium d’institutions s’engagera dans le développement de chaque thème, dirigé par un coordinateur thématique, selon les lignes directrices préparées par le comité des programmes. On identifiera approximativement trois sessions par sous thème afin de permettre une interaction et un dialogue ouverts visant à combler les écarts entre acteurs et secteurs, entre différentes régions et niveaux de développement économique, entre hommes et femmes ainsi qu’entre présent et futur.

6e forum mondial de l'eau[modifier | modifier le code]

Le 6e Forum Mondial de l'Eau s'est déroulé du 12 au 17 mars 2012 à Marseille.

Pour répondre aux enjeux de l’eau, les travaux du 6e forum s’articulent autour de douze priorités d’action et de trois conditions de succès déclinées en objectifs communs. Définis de manière collective, ces objectifs et leurs feuilles de route donnent un cadre d’action pour l’identification et la mise en place de solutions - le diagnostic étant fait — les défis identifiés restent à relever.

Douze priorités d’action pour l’eau[modifier | modifier le code]

  • Assurer le bien-être de tous
    • Garantir l’accès à l’eau pour tous et le Droit à l’Eau
    • Améliorer l’accès à l’assainissement intégré pour tous
    • Améliorer l’hygiène et la santé grâce à l’eau et à l’assainissement
    • Prévenir et répondre aux risques et aux crises liés à l’eau
    • Contribuer à la coopération et à la paix grâce à l’eau
  • Contribuer au développement économique
    • Équilibrer les différents usages de l’eau par la gestion intégrée:
    • Contribuer à la sécurité alimentaire par un usage optimal de l’eau
    • Harmoniser l’eau et l’énergie
    • Promouvoir la croissance verte et valoriser les écosystèmes
  • Maintenir la planète bleue
    • Améliorer la qualité des ressources hydriques et des écosystèmes
    • Ajuster les pressions et les empreintes des activités humaines sur l’eau
    • Faire face aux changements climatiques et globaux dans un monde qui s’urbanise

Trois conditions de succès[modifier | modifier le code]

  • Bonne gouvernance
  • Financer l’eau pour tous
  • Créer des conditions favorables

Les innovations de la 6e édition marseillaise[modifier | modifier le code]

  • Une Plateforme de Solutions[6], qui perdurera au-delà de 2012 ;
  • Le Village des Solutions pour faire connaître et partager avec le monde les solutions existantes ou innovantes.
  • Une nouvelle commission, « Racines & Citoyenneté », pour impliquer et mobiliser la société civile. Celle-ci est présidée par Martine Vassal, adjointe au Maire de Marseille.
  • Le renforcement du processus politique, notamment par le biais de contributions et d’engagements des parlementaires et des autorités locales et régionales du monde entier.
  • Des débats sur les grands sujets d’actualité.

La contestation[modifier | modifier le code]

Le 6e Forum Mondial de l'Eau est contesté par certains mouvements alternatifs et anticapitalistes[7]. Il est accusé de connivences avec les grandes multinationales (notamment Veolia et GDF-Suez) de l'eau à travers le conseil mondial de l'eau et son président, Loic Fauchon[8], président du Groupe des Eaux de Marseille. Ces mouvements considèrent que le Forum ne sert pas les objectifs du millénaire pour le développement et militent pour La gestion publique des ressources et la mise en place d’une tarification progressive de l’eau potable domestique.

Dans ce cadre, il est régulièrement organisé le Forum alternatif mondial de l'eau (ou FAME). En 2012, le FAME se tient à Marseille au même moment que le Forum mondial de l'eau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marseille organisatrice du prochain Forum mondial de l'eau, sur Marseille.fr
  2. La France accueillera le 6e Forum mondial de l’eau en mars 2012 à Marseille, sur partenariat-francais-eau.fr
  3. Site web du 6e Forum mondial de l'eau, sur worldwaterforum6.org
  4. « Première annonce » du 6e Forum mondial de l'eau, sur worldwaterforum6.org
  5. Conseil général de l’environnement et du développement durable, 2011 : "Le 6e Forum mondial de l'eau" Échoscgedd no 66 (mai 2011) - pp. 5-8
  6. (en)Solution for water, sur solutionsforwater.org, consulté le 31 décembre 2016
  7. "Pourquoi un Forum alternatif mondial de l'Eau?", Attac France
  8. Benedito Braga, Président du Conseil mondial de l'eau, sur worldwatercouncil.org, consulté le 31 décembre 2016

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]