Forum des peuples

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le forum des peuples est une manifestation annuelle organisée depuis 2002 au Mali par la Coalition des alternatives africaines dettes et développement (CAD-Mali) réunissant les « altermondialistes » des pays en développement. Il se veut un contre sommet africain au G8.

Réuni à la même période que le sommet des chefs d’États et de gouvernement du G8, le forum des peuples se veut un « espace populaire d’éducation, d’échanges, de communication, d’information, des actions citoyennes et de construction des alternatives à la mondialisation néolibérale ». Le forum des peuples représente historiquement la première rencontre citoyenne des peuples d'Afrique en contrepoint au sommet du G8, qui se présente d'ailleurs comme «contre sommet africain au G8».

Éditions 2002 et 2003[modifier | modifier le code]

Les deux premières éditions se sont déroulées à Siby.

Édition 2004[modifier | modifier le code]

En 2004, le Forum des peuples a eu lieu à Kita. À l’issue des débats de ce 3e Forum des peuples, les participants ont adopté une déclaration finale qui rejette les politiques néo-libérales et demande notamment la démocratisation des systèmes politiques, une participation des peuples dans la définition des politiques de développement, la construction d’un service public de santé et d’enseignement accessible à tous, l’annulation de la dette des pays du Tiers-monde, l’arrêt des privatisations, le rejet des OGM, le droit à la protection des agriculteurs par la mise en place à l’importation[1].

Édition 2005[modifier | modifier le code]

Le quatrième forum des peuples s’est déroulée du 6 au 9 juillet 2005 à Fana, à une centaine de kilomètres de Bamako en direction de Ségou.

Édition 2006[modifier | modifier le code]

La 5e édition du Forum des peuples a eu lieu à Gao du 14 au 17 juillet 2006. Dans une déclaration finale, les participants, venu pour la plupart d’Afrique mais aussi d’Europe et d’Amérique du Nord, ont réclamé «La suppression du FMI et de la Banque mondiale et la mise sur pied d’institutions nouvelles contrôlées démocratiquement par les États et les citoyens au service du développement réel et durable », l’arrêt des privatisations et la nationalisation des sociétés stratégiques, l’annulation totale et inconditionnelle de la dette des pays du tiers-monde. Les participants également rejettent « la politique répressive et sélective de l’immigration » et demande résolution rapide des conflits au Darfour (Soudan), en Côte d’Ivoire et au Proche-Orient[2].

Dans une démarche audacieuse, l'édition 2006 a aussi été l'occasion d'évaluer de manière critique et constructive les précédentes éditions et de se donner des orientations pour consolider l'événement à travers son caractère spécifique[3].

Édition 2007[modifier | modifier le code]

La 6e édition du Forum des peuples a eu lieu à Sikasso du 4 au 8 juin 2007[4].

Édition 2008[modifier | modifier le code]

La 7e édition du Forum des peuples a eu lieu à Koulikoro du 6 au 9 juillet 2008.

Édition 2009[modifier | modifier le code]

La 8e édition du Forum des peuples s'est tenu à Bandiagara en juillet 2009[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]