Fortuné Landry

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Landry.
Fortuné Landry
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Mathématicien, factorisation de nombres premiers
Œuvres principales
Factorisation de nombres de Mersenne et Fermat, et notamment de F6

Fortuné Landry, né le à Paris[1] et mort le dans le 16e arrondissement de Paris[2], est un mathématicien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a travaillé dans les mêmes domaines que ses contemporains Charles Henry (neveu de Carl Friedrich Gauss) et Édouard Lucas. Plus précisément, il s'est principalement consacré à la factorisation des nombres de la forme (les nombres de Fermat, souvent notés ) et de la forme (les nombres de Mersenne, notés ).

Landry a amélioré la preuve (publiée par Euler un siècle auparavant) de ce que est premier.

En 1867, il a publié une étude décrivant les problèmes que rencontre un mathématicien pour démontrer la primalité d'un nombre, faisant remarquer en particulier que, même en connaissant les critères utilisés, à moins de refaire soi-même les calculs, on doit admettre l'affirmation qu'un nombre donné est premier « comme un acte de foi »[3].

Entre 1867 et 1869, il a publié des factorisations de tous les nombres de la forme pour (à quatre exceptions près[4]). Vers cette époque, il détient le record du plus grand nombre premier connu ().

Dans une brève note de 1880, alors âgé de 82 ans, Landry annonce la factorisation de , obtenue en quelques mois[5]. Lucas affirme qu'il a démontré ultérieurement la primalité de ce second facteur[6], qui détient le record du plus grand nombre premier trouvé sans ordinateur, et qui ne soit pas un nombre de Mersenne.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, fichier de l'état-civil reconstitué.
  2. Archives de Paris, état-civil numérisé du 16e arrondissement, acte de décès No138 de l'année 1895. « Ancien professeur », il décède à 95 ans à son domicile 174 rue de la Pompe.
  3. F. Landry, Aux mathématiciens de toutes les parties du monde. Communication sur la décomposition des nombres en leurs facteurs simples, Librairie Hachette, Paris, 1867.
  4. F. Landry, Décompositions des nombres en leurs facteurs premiers de n = 1 à n = 64 (moins quatre), Librairie Hachette, Paris, 1869.
  5. Il ne donne pas d'indications sur sa méthode, qui a été reconstituée par Hugh C. Williams : (en) How was F6 Factored?
  6. Édouard Lucas, Récréations mathématiques, tome 2 (1892), p.230 et suivantes (lire en ligne) ; ce nombre a été prouvé indépendamment premier par H. Le Lasseur

Références[modifier | modifier le code]

  • Fortuné Landry, Procédés nouveaux pour démontrer que le nombre 2 147 483 647 est premier : septième mémoire sur la théorie des nombres, Hachette, (lire en ligne)
  • (en) Hugh C. Williams, Édouard Lucas and Primality Testing, Wiley & Sons, (ISBN 0-471-14852-0), p. 45-47
  • (en) Richard A. Mollin, An Introduction to Cryptography, Chapman & Hall/CRC, (ISBN 1-58488-127-5), p. 27

Liens externes[modifier | modifier le code]