Fort de la Double-Couronne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fort de la Double-Couronne, explosion du 4 mars 1916
Carte datant de 1871 et indiquant les trois forts de Saint-Denis : La Briche, Double-Couronne du Nord, Fort de l'Est

Le fort de la Double-Couronne également appelé fort de la Double-Couronne du Nord de Saint-Denis, était situé au nord de cette commune dans le quartier dit du Barrage de Saint-Denis (actuelle Place du Général-Leclerc, au croisement de la rue Gabriel-Péri et de l'avenue de Stalingrad)[1].

C'est l'un des seize forts détachés de l'Enceinte de Thiers qui protégeaient Paris durant la seconde moitié du XIXe siècle[2].

Situation[modifier | modifier le code]

Sa position lui permettait de contrôler la RN1 et la RN14, ainsi qu'une voie de communication plus secondaire, la Route de Gonesse, tout en contribuant à la protection de l'importante ville industrielle qu'était alors Saint-Denis.

Il était raccordé au Fort de la Briche par la Digue du Croult.

Historique[modifier | modifier le code]

Il a été gravement endommagé lors d'une explosion liée à la présence de grandes quantités de munitions, le 4 mars 1916[3],[4]. Cette explosion fit 40 morts et 67 blessés[5].

En 1919, par l'arrêt Regnault-Desroziers, le Conseil d'État a admis la responsabilité sans faute de l'État, permettant aux riverains d'être indemnisés pour les dommages causés par l'explosion[6].

Le fort a été rasé après la Première Guerre mondiale et ses emprises utilisées par des ensembles de logements[7], des équipements sportifs de la ville de Saint-Denis et le centre bus RATP de Saint-Denis.

Notes[modifier | modifier le code]