Fort de Tourneville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fort de Tourneville
Image dans Infobox.
Présentation
Destination initiale
Fort et caserne militaire
Destination actuelle
Associations et salle de concert
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Seine-Maritime
(Voir situation sur carte : Seine-Maritime)
Point carte.svg
Géolocalisation sur la carte : Le Havre
(Voir situation sur carte : Le Havre)
Point carte.svg

Le fort de Tourneville est une fortification de la ville du Havre en Seine-Maritime. Il se situe en ville haute à 140 mètres au-dessus du niveau de la mer, au 55 de la rue du 329e-Régiment-d'Infanterie. Il abrite aujourd'hui les archives municipales du Havre et le siège de nombreuses associations.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le fort de Tourneville a été construit entre 1854 et 1860[1]. Il faisait partie d'un ensemble de fortifications composées du fort de Sainte-Adresse à l'ouest, du fort Frileuse[2],[3] et du fort des Neiges[4],[5]. Ce système de défense permit au Havre de résister aux attaques prussiennes d’ à [6]. Lors de la Première Guerre mondiale, il sert de casernement pour le 359ème Régiment d'Infanterie. Pendant la Seconde Guerre mondiale, l'armée allemande s'installe dans ce fort puis, l'armée américaine l'utilise pour y loger ses troupes. Après le déclassement de la place du Havre à la fin du XIXe siècle, il fut occupé par une caserne pour les régiments d'infanterie entre 1890 et 1976[1]. Il est racheté en 1983 par la municipalité.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

De nos jours, l'ensemble des bâtiments abrite les Archives municipales, la bibliothèque scientifique du Muséum d'histoire naturelle et de nombreuses associations culturelles comme la Société philatélique havraise, le Centre havrais de recherche historique, la Société havraise d'études diverses, le Groupement généalogique du Havre, la Société normande d’études numismatiques ou encore l'Atelier de musique. Le tetris, une salle de concert et des studios d'enregistrement a ouvert dans l'enceinte du Fort, côté ouest, en [7].

Côté est, le SONIC propose six locaux de répétitions, un bâtiment administratif abritant un espace d'accueil, des bureaux, des espaces de stockage, une loge et des sanitaires et dans la continuité, une scène pédagogique dédiée à la répétition, la création, la formation et la diffusion. Baptisé le Tube, cette scène a vu le jour grâce à la réhabilitation d'une ancienne soute à munition enterrée depuis 1938.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Histoire du fort de Tourneville », Ville du Havre (consulté le )
  2. ou "fort du Mont-Joly", construit entre 1854 et 1858, il est armé de 25 pièces d'artillerie.
  3. Le fort de Frileuse sur le site patrimoine-de-France.com(lire en ligne)
  4. construit en 1852 et détruit vers 1921 (lire en ligne)
  5. "Le Havre avant/après. Le fort de Tourneville, de la guerre à la culture" de Victor Massias du sur le site actu.fr ([le-havre-avant-apres-le-fort-de-tourneville-de-la-guerre-a-la-culture_49054778.html lire en ligne])
  6. Claire Étienne-Steiner et Frédéric Saunier, Le Havre un port des villes neuves, éditions du patrimoine, 2005, p. 161
  7. « Ouverture du Tetris au Havre : J – 25 » France Culture, 4 septembre 2013