Fort de Niolon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Fort de Niolon
Présentation
Type
Style
Construction
vers 1880
Commanditaire
État français
Propriétaire
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte des Bouches-du-Rhône
voir sur la carte des Bouches-du-Rhône
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le fort de Niolon est un ensemble de batteries militaires françaises construites dans les années 1860-1880 à proximité du hameau de Niolon, sur le littoral près de Marseille pour en défendre la rade contre un assaut maritime.

Le fort faisait partie du réseau d'ouvrage militaires conçu par le général Séré de Rivières.

Les batteries étaient équipées de canons. Lors de la Seconde guerre mondiale, elles furent occupées et partiellement modifiées par les militaires allemands à partir de 1942.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

Le fort haut[modifier | modifier le code]

Les constructions du Fort haut sont actuellement abandonnées. Elles étaient la propriété du ministère de la Défense, qui les a cédées au Conservatoire de l'espace littoral et des rivages lacustres[1].

La batterie haute annexe[modifier | modifier le code]

La batterie basse[modifier | modifier le code]

Vue sur le centre de plongée de Niolon (au fond à gauche)

L'ancienne batterie basse de Niolon a été réaménagée et elle est actuellement occupée par un centre de plongée de l'UCPA.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]