Fort Ville-Marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant Montréal
Cet article est une ébauche concernant Montréal.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Première place publique, Montréal, vers 1675. En bas, la pointe à Callière avec le « château » du fort appelé à disparaître.
Fort Ville-Marie, 1645, dessin de Pierre-Louis Morin, 1884
Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal : les objets 2 à 5 ont été trouvés dans un contexte archéologique associé au fort Ville-Marie.

Le Fort Ville-Marie était une fortification située sur l'île de Montréal, en Nouvelle-France. Il était installé sur une pointe de terre au sud de l'île, entre une petite rivière (parfois désignée rivière Saint-Pierre) et le fleuve Saint-Laurent. On appellera cet endroit la pointe à Callière lorsque le gouverneur Hector de Callière y construit sa résidence vers 1695.

Histoire[modifier | modifier le code]

Samuel de Champlain construisit un fort temporaire à la pointe à Callière en 1611.

En décembre 1642, la crue des eaux passe près d'inonder les installations de la pointe. Entre 1643 et 1646 on fit la construction d'un fort bastionné à la pointe à Callière[1].

Le fort a abrité jusqu'à 50 des premiers colons, incluant Paul de Chomedey de Maisonneuve et Jeanne Mance[2]. Il fut abandonné en 1674 et démoli en 1688 pour permettre le début de la construction de la demeure du gouverneur Louis-Hector de Callière[3].

Il a été désigné lieu historique national du Canada sous le nom de lieu historique national du Berceau-de-Montréal le [4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Liste des événements
  2. Dig uncovers 1642 Montreal site
  3. Site web de Radio-Canada
  4. « Lieu historique national du Canada du Berceau de Montréal », sur Lieux patrimoniaux du Canada (consulté le 5 août 2011)

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]