Fort Saint-Louis (Toulon)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fort Saint-Louis.

Fort Saint-Louis
Image illustrative de l’article Fort Saint-Louis (Toulon)
Fort Saint-Louis au Mourillon

Lieu Au Le Mourillon sur la commune de Toulon
Type d’ouvrage Fort
Construction de 1692 à 1699
Architecte Antoine Niquet
Matériaux utilisés Pierre
Appartient à L'État Français
Contrôlé par Drapeau du royaume de France Royaume de France
Guerres et batailles siège de Toulon
Coordonnées 43° 06′ 25″ nord, 5° 56′ 20″ est

Géolocalisation sur la carte : Toulon

(Voir situation sur carte : Toulon)
Fort Saint-Louis

Le fort Saint-Louis, également nommé fort des Vignettes, est une tour à canons édifiée à Toulon (département du Var) à la fin du XVIIe siècle à l'initiative de Louis XIV afin de protéger la rade des intrusions ennemies.

Historique[modifier | modifier le code]

Le fort Saint-Louis, initialement nommé fort des Vignettes en référence à la rade des Vignettes dont il devait protéger l'entrée des navires ennemis, a été construit sous le règne du roi Louis XIV, de 1692 à 1699. Il devait être capable de défendre l'entrée de la rade de Toulon mais sa construction s'inscrivait aussi dans une volonté de fortifier Toulon et d'agrandir l'arsenal. Pour cela, la mission revint à Antoine Niquet, ingénieur en chef des fortifications, qui sera associé à Pierre Puget et Vauban. Ces travaux vont modifier considérablement la physionomie de la ville de Toulon. Le fort des Vignettes est partiellement détruit lors du siège de Toulon en 1707. Il prend son nom actuel après sa reconstruction à l'identique.

Le le bâtiment est inscrit à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Il est aujourd'hui utilisé par les cercles de la Marine.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]