Fort La Baye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Fort La Baye
Louisbourg 4.jpg
Présentation
Destination initiale
Fort militaire
Construction
XVIIIe siècle
Propriétaire
État
Statut patrimonial
inscrit Monument Historique par arrêté du
Localisation
Pays
Région
Commune
Coordonnées

Le fort La Baye est un poste militaire construit en 1717 en Nouvelle-France pour protéger les colons, trappeurs et les Amérindiens de la baie des Puants. Il servit jusqu'en 1760, lorsque les Britanniques en prirent possession[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1718, il y avait plusieurs familles canadiennes qui vivaient proches du fort. D'autres familles s'établirent de l'autre côté de la rivière avec les Amérindiens Menominee. La plupart des familles sont venues à La Baye depuis la région de Mackinac[2].

En 1733, les Sauks, alliés aux Renards, ont attaqué le Fort La Baye. Lorsque les forces canadiennes et françaises les ont pourchassés, les fils de De Villiers et Repentigny furent tués. Pas longtemps après, Pierre-Paul Marin fut choisi comme chef du régiment contre les Renards et les Sauks. Il domina en 1739, et c'est alors que Marquis de Beauharnois, le gouverneur du Canada et de la Nouvelle-France écrivit : "Sieur Marin a rétabli la paix et la tranquillité"[3].

En 1744, Paul-Louis Dazemard de Lusignan prend le commandemant de ce fort afin de maintenir l'ordre dans la baie des Puants. Il y restera jusqu'en 1747[4].

Liens internes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [Source: Cultural Resource Management in Wisconsin (Madison: State Historical Society of Wisconsin, 1986)]
  2. Boréal Express, Canada.Québec, Éditions du Renouveau Pédagogique Inc.,
  3. Canada-Québec, Synthèse Historique, Éditions du Renouveau Pédagogique Inc.
  4. Dictionnaire biographique du Canada