Forstheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Forstheim
Forstheim
Église Saint-Nicolas.
Blason de Forstheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Collectivité territoriale Collectivité européenne d'Alsace
Circonscription départementale Bas-Rhin
Arrondissement Haguenau-Wissembourg
Intercommunalité Communauté de communes Sauer-Pechelbronn
Maire
Mandat
Guillaume Peter
2020-2026
Code postal 67580
Code commune 67141
Démographie
Gentilé Forstheimois, Forstheimoises [1]
Population
municipale
598 hab. (2019 en augmentation de 3,82 % par rapport à 2013)
Densité 118 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 53′ 52″ nord, 7° 42′ 54″ est
Altitude Min. 174 m
Max. 246 m
Superficie 5,05 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Haguenau
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Reichshoffen
Législatives Huitième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Forstheim
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Forstheim
Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin
Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Forstheim
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Forstheim

Forstheim est une commune française située dans la circonscription administrative du Bas-Rhin et, depuis le , dans le territoire de la Collectivité européenne d'Alsace, en région Grand Est.

Cette commune se trouve dans la région historique et culturelle d'Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune est à 5,2 km de Gundershoffen[2], 5,3 de Mertzwiller et 13 de Haguenau.

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF continentale) : Paysage de collines avec vergers du Pays de Hanau[3].

Commune nature dans le cadre de la démarche « Zéro pesticide »[4],[5].

Sismicité[modifier | modifier le code]

Commune située dans une zone de sismicité modérée[6].

Hydrographie et les eaux souterraines[modifier | modifier le code]

Cours d'eau traversant la commune :

  • Ruisseaux l'Eberbach[7], le Schliederbach[8].

Climat[modifier | modifier le code]

Climat classé Cfb dans la classification de Köppen et Geiger[9].

Voies de communications et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

  • D 149 vers Laubach[10],
  • D 250 vers Griesbach.

Transports en commun[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Forstheim est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[11],[12],[13].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Haguenau, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 34 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[14],[15].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

Plan cadastral de 1827[16].

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (85,8 % en 2018), une proportion identique à celle de 1990 (86,1 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (68,3 %), forêts (8,6 %), cultures permanentes (8,5 %), prairies (8,2 %), zones urbanisées (5,7 %), zones agricoles hétérogènes (0,8 %)[17].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[18].]ntercomm

La commune bénéficie du plan local d'urbanisme intercommunal du Pays de Niederbronn-les-Bains[19].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Commune membre de la Communauté de communes Sauer-Pechelbronn.

Histoire[modifier | modifier le code]

Forstheim fut une propriété des ducs de Lorraine à partir de 1047 jusqu'à ce que le duc Charles en fasse don quelques siècles plus tard au chapitre de Strasbourg.

Le village fit partie de la prévôté de Haguenau au XVIe siècle et fut intégré au Royaume de France par le traité de Westphalie en 1648.

Le village dépendait de la paroisse d'Eschbach jusqu'à la Révolution française.

En 1789, la commune faisait partie de la préfecture de Haguenau (Grand bailliage de Haguenau)[20].

L'église Saint-Nicolas y fut pourtant construite dès 1752[21] et le presbytère vers 1821[22].

Blason de Forstheim

Les armes de Forstheim se blasonnent ainsi :
« De sinople au chevron d'argent accompagné de trois tours du même, ouvertes et ajourées de sable. »[23].


Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 1977 René Sonntag   Exploitant agricole
1977 1983 René Winling   Chef d'entreprise
1983 2014 Joseph Goetz   Enseignant
mars 2014 En cours
(au 31 mai 2020)
Guillaume Peter [24]
Réélu pour le mandat 2020-2026
  Enseignant

Budget et fiscalité 2020[modifier | modifier le code]

En 2020, le budget de la commune était constitué ainsi[25] :

  • total des produits de fonctionnement : 352 000 , soit 597  par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 236 000 , soit 401  par habitant ;
  • total des ressources d'investissement : 46 000 , soit 78  par habitant ;
  • total des emplois d'investissement : 64 000 , soit 108  par habitant ;
  • endettement : 125 000 , soit 213  par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d'habitation : 15,47 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 14,88 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 83,58 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Chiffres clés Revenus et pauvreté des ménages en 2019 : médiane en 2019 du revenu disponible, par unité de consommation : 24 410 [26].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[27]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[28].

En 2019, la commune comptait 598 habitants[Note 3], en augmentation de 3,82 % par rapport à 2013 (Bas-Rhin : +2,76 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
474455607684755688658659643
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
586595596572579588602575555
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
544565550522523505448435457
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
487492459480561577540529550
2014 2019 - - - - - - -
579598-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[29] puis Insee à partir de 2006[30].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

Établissements d'enseignements[31] :

  • L'école primaire, 5 rue Principale, au milieu du 19e siècle (?)[32],[33].
  • École maternelle et primaire,
  • Collèges à Mertzwiller, Reichshoffen, Wœrth, Walbourg, Schweighouse-sur-Moder,
  • Lycées à Walbourg, Haguenau.

Santé[modifier | modifier le code]

Professionnels et établissements de santé[34] :

  • Médecins à Morsbronn-les-Bains, Gundershoffen, Durrenbach, Eschbach, Woerth,
  • Pharmacies Morsbronn-les-Bains, Gundershoffen, Niederbronn-les-Bains, Reichshoffen, Woerth,
  • Hôpitaux à Goersdorf, Niederbronn-les-Bains, Haguenau.

Cultes[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Calvaire rue Laubach.
Orgue de 1837 de Stiehr Joseph (facteur d'orgues)[40],[41],[42],[43].

Économie[modifier | modifier le code]

Entreprises et commerces[modifier | modifier le code]

Agriculture[modifier | modifier le code]

  • Culture et élevage[51].
  • Culture de céréales, de légumineuses et de graines oléagineuses.

Tourisme[modifier | modifier le code]

  • Hébergements[52] à Hegeney, Morsbronn-les-Bains.
  • Camping à Niederbronn-les-Bains

Commerces[modifier | modifier le code]

  • Commerces locaux à Gundershoffen, Mietesheim[53].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gentilé Bas-Rhinois, Bas-Rhinoises
  2. Itinéraires
  3. ZNIEFF 420007059. Massif forestier de Haguenau et ensembles de landes et prairies en lisière
  4. Environnement
  5. Démarche « Eau et Biodiversité » : La distinction Commune Nature
  6. Fiche communale d’informations sur les risques naturels, miniers et technologiques
  7. Ruisseau l'Eberbach
  8. Ruisseau le Schliederbach
  9. Table climatique
  10. Itinéraires
  11. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  12. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  13. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  14. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Haguenau », sur insee.fr (consulté le ).
  15. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  16. Notice no IVR42_19986700920V, base Mémoire, ministère français de la Culture Plan cadastral de 1827
  17. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  18. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  19. PLUi
  20. Haguenau (Grand Bailliage de, Préfecture royale de)
  21. a et b « Église paroissiale Saint-Nicolas », notice no IA67007797, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  22. « Presbytère », notice no IA67008317, base Mérimée, ministère français de la Culture.
  23. Jean-Paul de Gassowski, « Blasonnement des communes du Bas-Rhin », sur http://www.labanquedublason2.com (consulté le ).
  24. « Répertoire national des élus (RNE) - version du 24 juillet 2020 », sur le portail des données publiques de l'État (consulté le ).
  25. Les comptes de la commune
  26. Chiffres clés Évolution et structure de la population. Dossier complet
  27. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  28. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  29. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  30. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  31. Établissements d'enseignements
  32. Notice no IVR42_199867B1596ZE, base Mémoire, ministère français de la Culture École
  33. Notice no IA67007798, base Mérimée, ministère français de la Culture le bâtiment accueillait en même temps l'école et la mairie
  34. Professionnels et établissements de santé
  35. Conseil de fabrique de l’église Saint Nicolas de Forstheim
  36. Communauté de paroisses Soultzbach à L'Eberbach
  37. « Partie orientale de la nef et choeur », notice no IVR42_199867B1535ZE, base Mémoire, ministère français de la Culture.
  38. Restauration de l'église Saint-Nicolas de Forstheim
  39. Soutien à la restauration de l'église par la Fondation du patrimoine
  40. Notice no IM67011937, base Palissy, ministère français de la Culture Orgue
  41. Notice no IVR42_199867B1572ZE, base Mémoire, ministère français de la Culture Église paroissiale Saint-Nicolas : orgue sur tribune
  42. Notice no IVR42_19996700154V, base Mémoire, ministère français de la Culture
  43. Forstheim, St Nicolas. Inventaire orgue Joseph Stiehr, 1837
  44. « calvaire F, isolé. Daté 1881 », notice no IVR42_199867B1644ZE, base Mémoire, ministère français de la Culture
  45. « Croix de cimetière : Christ en croix et sainte Madeleine », notice no IM67012690, base Palissy, ministère français de la Culture.
  46. « Croix de chemin datée 1881 », notice no IVR42_199867B1638ZE, base Mémoire, ministère français de la Culture.
  47. Notice no IM67011939, base Palissy, ministère français de la Culture croix de chemin 1769 ?
  48. Notice no IVR42_199867B1635ZE, base Mémoire, ministère français de la Culture Tombeau du vicaire Joseph Grünenwald
  49. « Tombeau de Michel Rumbach », notice no IVR42_199867B1634ZE, base Mémoire, ministère français de la Culture.
  50. Monument aux morts
  51. Annuaire
  52. Hébergemeents
  53. Commerces locaux

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le patrimoine de la commune sur www.pop.culture.gouv.fr/