Formica fusca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Formica fusca est une espèce européenne de fourmis de couleur noire (fusca en latin signifie sombre).

Biologie, comportement[modifier | modifier le code]

Dans la nature, cette espèce se fait souvent parasiter par l'espèce esclavagiste Formica sanguinea qui imite son odeur ou phéromones[1].
Elle appartient au sous-genre Serviformica comme Formica cunicularia, Formica gagates, Formica lemani, Formica picea et Formica rufibarbis.

C'est une espèce polygyne (qui possède plusieurs reines) et dont les colonies sont indépendantes. Ces colonies essaiment entre juin et juillet. Les gynes (les différentes reines) mesurent 11 mm et ont des reflets dorés sur le gastre ou abdomen. Elles peuvent vivre 20 ans.
Les ouvrières atteignent 8 mm. Elles hibernent entre novembre et janvier. Chez cette espèce, des scientifiques ont mesuré le métabolisme de fourmis ouvrières - au repos et pendant la course - via leur production de CO2 (à température ambiante)[2]. Le rapport moyen (± SD) entre la fréquence respiratoire lors de la course et au repos était de 7,2 ± 1,8. L'énergie dépensée par les ouvrières pour transporter une charge, est proportionnellement comparable à celle qui serait nécessaire pour des vertébrés (dont mammifères), ce qui laisse penser que cette relation a une valeur relativement générale, si ce n'est universelle, avec alors des implications écologiques qui pourraient être importantes[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. G Bergstrom & Jan Löfqvist, Odour similarities between the slave-keeping ants Formica sanguinea and Polyergus rufescens and their slaves Formica fusca and Formica rufibarbis  ; Journal of Insect Physiology, 1968 - Elsevier (Résumé)
  2. a et b (en) Jensen, T. F. et Holm-Jensen, I., Energetic cost of running in workers of three ant species, Formica fusca L., Formica rufa L., and Camponotus herculeanus L. (Hymenoptera, Formicidae) ; Journal of Comparative Physiology B: Biochemical, Systemic, and Environmental Physiology ; Volume 137, Number 2, 151-156, 1980, DOI: 10.1007/BF00689214

Bibliographie[modifier | modifier le code]