Foreuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Foreuse creusant vers la nappe phréatique.
Diagramme d'une tour de forage.
Carte postale d'une foreuse.

Foreuse peut désigner les articles ou sujets suivants :

  • Une foreuse mobile, parfois appelée tarière mécanique, une machine mobile sur véhicule motorisé utilisée pour des forages tels que des puits pour récupérer l'eau potable de la nappe phréatique ou bien pour la mise en place de fondation en béton lors de la création d'immeubles de bureau ou d'habitation.
  • Une perceuse, un outil qui sert à percer des trous dans différents matériaux.
  • Une tarière, mobile et manuelle, portable par une seule personne, approximativement de la taille d'un marteau-piqueur.
  • Une tour de forage, fixe, sous forme de tour, comme dans les cas de forage pétroliers ou géothermiques.

Sécurité des machines et prévention des risques professionnels[modifier | modifier le code]

Les foreuses sont des machines qui peuvent, si aucune mesure de prévention n'est prise, présenter des risques pour les opérateurs et tierces personnes amenés à les côtoyer.

Dans l'Union Européenne, d'un point de vue réglementaire, la conception et l’utilisation d’une machine-outil doivent être conformes, entre autres :

- à la directive "Machines" 2006/42/CE[1] pour la conception

- à la directive 2009/104/CE[2] qui s’adresse aux utilisateurs de machines

Conception des foreuses destinées au marché européen[modifier | modifier le code]

Conformément aux dispositions de la Directive européenne "Machines" 2006/42/CE, les fabricants doivent réduire les risques dès la conception et respecter les Exigences Essentielles de Santé et de Sécurité listées dans son Annexe I.

Pour les aider dans leur démarche, les fabricants pourront s'appuyer sur la norme NF EN ISO 12100:2010 "Sécurité des machines — Principes généraux de conception — Appréciation du risque et réduction du risque"[3] qui décrit les principes généraux de conception des machines, ainsi que sur les brochures INRS relatives à la prévention des risques mécaniques[4] et à la conception des systèmes de commande[5].

Utilisation des foreuses sur le territoire européen[modifier | modifier le code]

Afin de préserver la santé et la sécurité des travailleurs, l’employeur doit s’assurer que les machines sont sûres et conformes et que leur utilisation n’expose pas les salariés à des risques, et ceci dans toutes leurs phases de vie.

A cet effet, il doit réaliser l’évaluation des risques liés à la machine dont les résultats seront transcrits dans le Document unique d’évaluation des risques.

De plus, l’employeur a l’obligation de maintenir la machine en état de conformité (R.4322-1[6] du Code du travail français).

Pour une utilisation en sécurité des machines de forage, l'utilisateur pourra s'appuyer les brochures INRS relatives à leur mise en œuvre[7],[8].





Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Parlement européen, Conseil de l'Union Européenne, « Directive "Machines" 2006/42/CE » [PDF], sur EUR-Lex
  2. Parlement européen, Conseil de l’Union européenne, « Directive 2009/104/CE » [PDF], sur EUR-Lex
  3. NF EN ISO 12100 "Sécurité des machines - Principes généraux de conception - Appréciation du risque et réduction du risque, AFNOR (lire en ligne)
  4. ED6122 "Sécurité des équipements de travail. Prévention des risques mécaniques", INRS (lire en ligne)
  5. ED6310 "Sécurité des machines. Principes de conception des systèmes de commande", INRS (lire en ligne)
  6. « Article R.4322-1 du Code du travail », sur Legifrance
  7. ED6108 "Machine de forage - Manuel de sécurité", INRS (lire en ligne)
  8. ED6428 "Machines de forage. Guide d'utilisation en sécurité des machines pour la construction, la géotechnique, la géothermie et le forage d'eau", INRS (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :