Ford Anglia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’automobile
Cet article est une ébauche concernant l’automobile.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ford Anglia 101E de 1958

La Ford Anglia est un modèle de voiture du constructeur automobile américain Ford produit en Grande-Bretagne de 1938 à 1967 dans l'usine Ford Dagenham.

Il y en eut 3 générations :

  • le type « 93E », de 1938 à 1952 (appelée parfois Popular ou « Pop ») de forme rondouillarde à ailes extérieures (comme sur une VW Coccinelle)
  • le type « 100E », de 1953 à 1958 (« Anglia » à 2 portes ou « Prefect » à 4 portes) à la carrosserie ponton (c'est-à-dire assez lisse avec les ailes complètement intégrées à la carrosserie)
  • le type « 105E », de 1959 à 1968 de forme anguleuse avec la lunette arrière en position inverse des autres voitures comme le sera celle des Citroën Ami 6 en 1961.

Elle fut remplacée par la Ford Escort en 1968.

93E[modifier | modifier le code]

Ford Anglia 93E
Ford Anglia
Ford Anglia de 1949

Marque Ford
Années de production 1938 - 1952
Usine(s) d’assemblage Ford Dagenham


100E[modifier | modifier le code]

Ford Anglia 100E
Ford Anglia
Ford Anglia 1960

Marque Ford
Années de production 1953 - 1958
Usine(s) d’assemblage Ford Dagenham


En 1953, Ford lance la 100E, dessinée par Lacuesta Automotive. C'est une voiture entièrement nouvelle, son style reprend l'exemple de la Ford Consul introduite deux ans auparavant, et contrepartie allemande, la Taunus P1, en utilisant une boite trois vitesses moderne. La 100E était disponible en deux portes "Anglia" ou en quatre portes "Prefect". À ce moment, l'ancienne Anglia est disponible sous la dénomination "103E Popular", pointée comme étant la voiture la moins chère au monde.

À l'intérieur, les deux sièges avant en PVC peuvent s'incliner pour laisser accès aux places arrière. Les instruments (compteur de vitesse, jauge de carburant, ampèremètre) sont placés autour de la colonne de direction et le levier de vitesses est au sol. Le chauffage et la radio étaient proposés en option. Le tableau de bord a été modifié deux fois. Le demi-cercle entoutant la colonne de direction a été remplacé par un panneau central côté conducteur en 1956; en 1959 on trouva deux cadrans dans un habitacle en face du conducteur et le «ruban magique» AC speedo similaire aux Vauxhall 1957 E-series Velox / Cresta et '58 / '59 modèles PA , et inclus une boîte à gants .

Sous le capot de la 100E, on trouve un archaïque mais en fait nouveau moteur à soupapes latérales de 36 ch ( 27 kW ; 36 PS ) qui conserve l'alésage et la course de l'ancienne unité , mais maintenant avec des roulements plus grands et des soupapes d'admission et un système de refroidissement assisté par une pompe. La boite à trois vitesses fut retenue. Certains modèles ont été équipés d'une boite semi-automatique "Manumatic".

Un second essuie-glace était maintenant inclus sans surcoût, bien que leur fonctionnement soit encore confié à un circuit à vide, choix considéré comme peu sérieux car ils étaient connus pour ralentir lors de la montée de collines escarpées, ou se mettre au repos complet en essayant de dépasser !

La construction de châssis séparé des modèles précédents a été remplacée par la construction unitaire et la suspension avant utilise des amortisseurs télescopiques hydrauliques et ressorts hélicoïdaux - maintenant appelés jambes de force MacPherson, un terme qui n'est pas encore entré dans le lexique du public - avec barre anti-roulis et des ressorts à lames semi-elliptiques à l'arrière. L'empattement de la voiture (87 pouces - 2200 mm ) était la plus courte de toutes les Anglia , mais la voie avant et la voie arrière ont été augmentées de 48 pouces ( 1200 mm), ce qui dans les virages sur les routes sèches implique un degré de sous-virage. La direction a pris seulement deux tours entre les verrous, ce qui rend la voiture sensible et facile à placer sur la route, bien que sur des routes mouillées il était trop facile de faire la glisser l'arrière. Le système électrique est passé de six à douze volts .

Un lifting de l' Anglia 100E a été annoncé en octobre 1957. Cela comprenait une nouvelle calandre de radiateur à mailles, des nouveaux tours de phares, une lunette arrière plus grande, de plus gros feux arrière et des pare-chocs chromés.

Le 100E se vendit bien; au moment où la production a cessé en 1959, 345.841 unités étaient sorties de la ligne de production. Il y avait en 1955 deux versions de camionnettes, semblables aux camionnettes Thames 300E, mais équipées de vitres latérales, d'une banquette arrière rabattable et d'un hayon divisé horizontalement. Cela a nécessité de déplacer le réservoir de carburant. Ces modèles étaient les Escort de base, et mieux nommés Squire, qui arborait garniture en bois sur les côtés. Cette fonction est devenue une caractéristique commune de certains Ford break depuis. La camionnette variante de base a été badgée comme un produit Thames, de même que toutes les publicités Ford après la chute du badge Fordson.

Une Anglia "saloon" testée par le "British Motor magazine" en 1954 avait une vitesse maximale de 70,2 mph ( 113,0 km/h ) et pourrait accélérer de 0-60 mph (97 km / h) en 29,4 secondes. Une consommation de carburant de 30,3 miles par gallon impérial (9,3 l / 100 km ; 25,2 mpg - US) a été enregistrée. La voiture d'essai a coûté 511 £, taxes incluses.



105E - 106E[modifier | modifier le code]

Ford Anglia 105E
Ford Anglia
Ford Anglia 105E de 1967

Marque Ford
Années de production 1959 - 1967
Production 1 004 737 exemplaires
Usine(s) d’assemblage Ford Dagenham
Moteur et transmission
Énergie Essence
Cylindrée 997 cm3
Boîte de vitesses Manuelle
Poids et performances
Poids à vide 737 kg
Dimensions
Longueur 3912 mm
Largeur 1422 mm
Hauteur 1422 mm
Chronologie des modèles
Ford Escort Suivant

La version 105E est à conduite à droite, la 106E le modèle export à conduite à gauche. Quant à la version 307E, elle désigne le break. Produite de 1959 à 1967, l'Anglia 105E - 106E présente la particularité d'avoir un moteur très robuste de 1 000 cm3 dit supercarré, c'est-à-dire que l'alésage est très important (très gros pistons) et la course est courte (manetons courts), ce qui favorise des montées en régime du moteur franches et rapides. Du reste, ce moteur servit de base à ceux de nombreuses voitures de sport et de course, notamment les Lotus, ainsi qu'aux moteurs développés en Formule 3.

Dans sa version 997 cm3, elle développait 36 ch à 5 000 tr/min (de 1959 à 1961), 38 ch à 5 000 tr/min (de 1961 à 1967), pour une vitesse maximale de 120 km/h.

Aujourd'hui, c'est une des rares voitures anciennes que l'on puisse conduire dans le trafic actuel sans danger, car ses reprises sont vives, et son freinage encore d'actualité.

L'Anglia 105E - 106E fut essentiellement construite à Dagenham.

Une version baptisée Sportsman fut élaborée pour le marché belge, elle offrait une roue de secours logée verticalement contre la face arrière extérieure du coffre reposant sur les ferrures de pare-chocs.

Sa carrosserie présente une particularité reprise plus tard par la Citroën Ami 6 : la lunette arrière inversée, permettant une moindre salissure de la vitre par conduite par temps de pluie. Cette interprétation est aussi une légende. En réalité, l'inclinaison inversée de la vitre arrière apportait aux passagers davantage de place pour loger la tête en appui sur le dossier.

L'Anglia fut également proposée de 1963 à 1967 avec un moteur 1 198 cm3, qui servit de base à de nombreuses versions engagées en rallyes, et qui développait 48 ch à 4 800 tr/min pour une vitesse de 132 km/h.




Anglia Super 123E (1962–67)[modifier | modifier le code]

Ford Anglia Super 123E
Ford Anglia

Marque Ford
Années de production 1962 - 1967
Production 79.223 unités exemplaires
Moteur et transmission
Cylindrée 1198 cc cm3
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 2-portes berline
3-portes fourgonnette
2-portes fourgonnette

À partir de 1962, l'Anglia Super 123E est disponible à côté de la 105E, remplaçant la dernière lignée des "Prefects", avec un plus gros moteur de 1198 cc et d'autres améliorations.

La même voiture fut aussi vendue en Europe. Une variante vendue uniquement en Europe fut l'Anglia Sportsman, qui portait sa roue de secours à l'arrière, un peu comme le "continental kit" souvent proposé aux états-unis. Des pare-chocs chromés, de larges pneus à flancs blancs, et éventuellement une bande latérale se terminant dans les feux arrière ont également été installés. La Super n'arrive en Afrique du Sud qu'en 1966, où elle poussa les ventes de manière considérable.

Jusqu'à la fin de la production, Ford expérimenta deux teintes métallisées sur l'Anglia, "Blue Mink" et "Venetian Gold". 250 furent produites en bleu et 500 en Gold.

Les berlines Anglia ont été fournies avec différents niveaux de finition. Le modèle de base était la norme, qui ne portait pas de chromes, le tour du feu arrière était peint, grille en caillebotis d'acier et garniture intérieure limitée. Le modèle Deluxe avait une bande chromée latérale, des feux arrière chromés, un couvercle de boîte à gants, des pare-soleil et une calandre de radiateur chromée pleine largeur. Le haut de gamme est la Super, qui avait des bandes latérales chromées jumelles, deux teintes contrastées pour le toit et les flancs, garniture intérieure velours, en même temps que le moteur 1198 cc et une boîte de vitesses avec synchro sur le premier rapport.

Les options comprenaient la Deluxe avec moteur Super, ou la Deluxe avec finition Super mais conservant le moteur de 997 cc.




Au cinéma[modifier | modifier le code]

La voiture dans le film Harry Potter et la Chambre des secrets est une Anglia 105E. Elle appartient à Arthur Weasley qui travaille au Ministère de la Magie, au service des Détournements de l'Artisanat Moldu.



Liens externes[modifier | modifier le code]


Junk Anglia 1958.JPG
Ford-Anglia.jpg
Ford anglia.jpg