Forces armées jordaniennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forces armées jordaniennes
القوّات المسلّحة الاردنيّة
Fondation Octobre 1920
Branches Logo de l'Armée de terre jordanienne Armée de terre
Force aérienne royale jordanienne
Logo de la Marine royale jordanienne Marine Militaire royale jordanienne
Commandement
Roi de Jordanie Abdallah II
Chef d'état-major Lieutenant-général Mashal Mohammad Al-Zaben
Main-d'œuvre
Âges militaires 17 ans pour les volontaires
Disponibles au service militaire 1 674 260 (estimations 2010)[1] hommes
1 611 315 (estimations 2010)[1] femmes
Aptes au service militaire 1 439 192 (estimations 2010)[1] hommes
Atteignant l'âge militaire chaque année 73 574 (estimations 2010)[1]  hommes
62 420 (estimations 2010)[1] femmes
Déployés hors du pays 2 073 (octobre 2011)[2]
Budgets
Pourcentage du PNB 8,6 % (2006) [1]
Industrie
Fournisseurs nationaux KADDB
Fournisseurs étrangers Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau de la Turquie Turquie
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Drapeau d'Afrique du Sud Afrique du Sud
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de la Russie Russie
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de l'Italie Italie
Drapeau de la France France
Importations annuelles 132 millions $
Exportations annuelles 72 millions $
Articles annexes
Histoire Légion arabe

L’armée de Jordanie (القوات المسلحة الأردنية) désigne l'ensemble des forces armées de l'État de Jordanie.

Elles sont intégralement dirigées par le roi de Jordanie (actuellement Abdallah II de Jordanie). Elle fut formée le 1er mars 1956 et a pour buts de :

  • « Protéger le territoire de Jordanie et ses frontières de toute invasion ».
  • « Protéger la vie et les droits du peuple de Jordanie ».
  • « Protéger le roi de Jordanie ».

L'Armée de Jordanie est divisée en 7 branches :

Histoire[modifier | modifier le code]

La Jordanie participa au conflit israélo-arabe jusqu’à sa défaite lors de la guerre des Six Jours.

En septembre 1970, l’armée Jordanienne fut engagée dans une opération de répression contre les Palestiniens de l’OLP qui avaient tenté un coup d'État, on parle des évènements de Septembre noir.

Au bout de 10 jours de pilonnages par l’artillerie Jordanienne les camps de réfugiés furent rasés et les Palestiniens durent trouver refuge pour la plupart au Liban.

Le bilan de cette action est mal connu mais Yasser Arafat prétendra plus tard que l'armée jordanienne a tué entre 10 000 et 25 000 Palestiniens (essentiellement des civils)[3],[4].

Engagements internationaux[modifier | modifier le code]

L'armée jordanienne est actuellement déployée au sein de plusieurs missions de maintien de la paix de l'ONU. Voici la revue des effectifs déployés à la date du 27 octobre 2011[2] ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f [1]
  2. a et b [2]
  3. (en) Jordan's Palestinian Challenge, 1948–1983: A Political History Online Book at Questia Online Library
  4. (en) Judith Miller, « Yasir Arafat, Palestinian Leader and Mideast Provocateur, Is Dead at 75 », The New York Times,‎ (lire en ligne)

Lien externe[modifier | modifier le code]