Force nouvelle (Italie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Force nouvelle (Italie)
Image illustrative de l'article Force nouvelle (Italie)
Logo officiel
Présentation
Président Roberto Fiore
Fondation 1997
Idéologie Néofascisme
Ultranationalismes
Agrarisme
Affiliation européenne Alliance pour la paix et la liberté
Couleurs Rouge, noir
Site web http://www.forzanuova.eu/
Manifestation de Forza Nuova à Vérone

Force nouvelle (en italien Forza Nuova) est un parti politique italien d'extrême droite fondé en 1997 par Roberto Fiore et Massimo Morsello, ouvertement néo-fasciste. Son président est Roberto Fiore, député européen (2008-2009). Forza Nuova faisait partie du Front national européen jusqu'à la dissolution de celui-ci en 2009.

Plateforme politique[modifier | modifier le code]

Le mouvement politique prétend œuvrer à la « reconstruction nationale » par la réalisation de onze objectifs:

  1. L'abrogation de la loi sur l'avortement;
  2. Une politique sociale qui favorise la natalité et la protection de la famille traditionnelle;
  3. L'opposition à l'immigration et le rapatriement humain des immigrants vers l'Italie;
  4. La lutte contre la mafia, l'interdiction de la franc-maçonnerie et toutes les sociétés secrètes, avec la sortie de l'OTAN et le retrait de la sphère d'influence américaine;
  5. La lutte contre l'usure et la radiation de la dette publique, ainsi que l'abolition du capitalisme;
  6. La restauration de l'accord de 1929 entre l’État et l’Église et la défense de l'identité nationale;
  7. L'abrogation des lois Mancino et Scelba, qui, pour Forza Nuova, détruit la liberté;
  8. La formation de guildes pour la protection des travailleurs;
  9. La suppression des régions;
  10. La promulgation de lois pour éliminer le revenu de seigneuriage bancaire et pour l'Etat d'émettre de la monnaie; monnaies complémentaires pour le commerce local, et la nationalisation des secteurs suivants: la santé, la banque centrale, les banques commerciales et les industries stratégiques;
  11. La reprise de la « religiosité chrétienne » et de la « foi dans l'Eglise catholique ».

Force nouvelle se caractérise également par un euroscepticisme radical; Roberto Fiore, chef des FN, a déclaré qu'il voulait s'opposé « par tous les moyens juridiques possibles » à l'entrée en vigueur du traité de Lisbonne [1].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Lors des élections générales italiennes de 2013, FN obtient 89 811 voix (0,26 %) à la Chambre et 81 521 voix (0,26 %) au Sénat.

Dans le cadre des élections régionales de 2015, FN présente un candidat en Ombrie, Fulvio Carlo Maiorca. Ce dernier obtient 1 304 voix (0,34 %) et termine en dernière position.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Programme politique