Force ennemie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Force ennemie
Auteur John-Antoine Nau
Genre Roman
Pays d'origine Drapeau de la France France
Éditeur éditions de la Plume
Date de parution 1903
Nombre de pages 351

Force ennemie est un roman de John-Antoine Nau publié en 1903 aux éditions de la Plume et récompensé la même année par le premier prix Goncourt de l'histoire.

Historique[modifier | modifier le code]

Le roman est récompensé du premier prix Goncourt le grâce à l'action de promotion de Félix Fénéon — qui travaille à La Revue blanche — envers cet auteur vivant dans le sud de la France et peu connu du milieu littéraire parisien[1].

Résumé[modifier | modifier le code]

Philippe Veuly se réveille un matin dans une maison de santé, en pleine possession de ses moyens, mais sans aucun souvenir des circonstances qui l’ont conduit à être interné. En compagnie de son gardien, il fait le tour du propriétaire, rencontre les autres pensionnaires de l’établissement et tombe éperdument amoureux d’une jolie malade du « bâtiment d’en face ». Tout semble bien se passer jusqu’au moment où il commence à souffrir de troubles psychologiques et d'hallucinations. Kmôhoûn, un habitant de la planète Tkoukra, est venu chercher refuge dans le corps d’un Terrien pour échapper aux dures conditions de vie de son astre. Philippe Veuly va devoir désormais partager son corps avec lui. Or ce dernier, personnage cynique, dévergondé, voire lubrique, est capable de prendre possession de la volonté de son hôte et de lui faire faire ou dire ce qu’il veut.

Éditions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Du côté de chez Drouant : Le Goncourt de 1903 à 1921 émission de Pierre Assouline sur France Culture le 27 juillet 2013.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]