Forêts décidues sèches de Madagascar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Forêts décidues sèches de Madagascar
Écorégion terrestre - Code AT0202[1]
Description de cette image, également commentée ci-après
Vue aérienne d'une partie de la forêt d'Anjajavy, encadrée par une bande de forêt riveraine.
Classification
Écozone : Afrotropique
Biome : Forêts décidues sèches
tropicales et subtropicales
Global 200[2] : Forêts sèches de Madagascar
Géographie et climat
Superficie[3] :
151 564 km2
min. max.
Altitude[3] : m 1 392 m
Température[3] : 18 °C 28 °C
Précipitations[3] : mm 477 mm
Écologie
Espèces végétales[4] :
2 100
Oiseaux[5] :
162
Mammifères[5] :
70
Squamates[5] :
175
Espèces endémiques[5] :
50
Conservation
Statut[5] :
Critique / En danger
Aires protégées[6] :
3,5 %
Anthropisation[6] :
7,9 %
Espèces menacées[6] :
48
Ressources web :
Site du WWF

Localisation

Description de l'image Ecoregion AT0202.svg.

Les forêts décidues sèches de Madagascar forment une écorégion terrestre de forêts tropicales sèches situées dans la partie occidentale de Madagascar. Ces biotopes abritent un grand nombre d'espèces de plantes et d'animaux endémiques, mais a subi un déboisement massif à cause de l'agriculture. Ce processus est en cours et c'est pourquoi le WWF a placé ces forêts parmi les écorégions du Global 200, regroupant les régions les plus cruciales au monde pour la conservation de la nature. La zone du lac Manambolomaty en particulier est le foyer de nombreuses espèces de poissons et d'oiseaux. La zone abrite aussi les formations karstiques et de calcaire distinctives appelées tsingy, dont le site du patrimoine mondial de la réserve naturelle intégrale du Tsingy de Bemaraha.

Faune endémique[modifier | modifier le code]

Plusieurs vertébrés sont considérés comme endémiques de l'écorégion[5] :

Flore endémique[modifier | modifier le code]

La flore des forêts de l'Ouest de Madagascar est très originale et ne comporte que peu d'espèces communes à celle des forêts du versant oriental. Les espèces caractéristiques sont Dalbergia spp, Commiphora spp, Hildegardia (en) spp, Cedrelopsis grevei… Les palmiers ne sont représentés que par deux espèces Bismarckia nobilis et Borassus madagascariensis. On note l’absence de strate herbacée sauf le long des pistes, l'abondance des lianes, la floraison en saison sèche en l’absence de feuilles, ainsi que plusieurs formes de xérophilie telles que la réduction de la surface foliaire, la pachycaulie, la spinescence. Certaines espèces sont munies de contreforts ou d'échasses (Pandanus), et les espèces épiphytes sont peu représentées.

Liste des espèces forestières endémiques de l'éco-région[7],[8],[9],[10],[11],[12],[13]:

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) D. M. Olson, E. Dinerstein, E. D. Wikramanayake, N. D. Burgess, G. V. N. Powell, E. C. Underwood, J. A. D'Amico, I. Itoua, H. E. Strand, J. C. Morrison, C. J. Loucks, T. F. Allnutt, T. H. Ricketts, Y. Kura, J. F. Lamoreux, W. W. Wettengel, P. Hedao et K. R. Kassem, « Terrestrial Ecoregions of the World: A New Map of Life on Earth », BioScience, vol. 51, no 11,‎ , p. 935-938.
  2. (en) D. M. Olson, E. Dinerstein, R. Abell, T. Allnutt, C. Carpenter, L. McClenachan, J. D’Amico, P. Hurley, K. Kassem, H. Strand, M. Taye et M. Thieme, The Global 200 : A representation approach to conserving the earth's distinctive ecoregions, Washington DC, Conservation Science Program, World Wildlife Fund-US, (lire en ligne)
  3. a, b, c et d (en) World Wildlife Fund, « The Terrestrial Ecoregions of the World Base Global Dataset », sur http://worldwildlife.org (consulté le 29 septembre 2012). Disponible alternativement sur : Loyola RD, Oliveira-Santos LGR, Almeida-Neto M, Nogueira DM, Kubota U, et al., « Integrating Economic Costs and Biological Traits into Global Conservation Priorities for Carnivores », PLoS ONE, (consulté le 20 octobre 2012), Table S1. Les données de température et de précipitations sont les moyennes mensuelles minimales et maximales.
  4. (en) G. Kier, J. Mutke, E. Dinerstein, T. H. Ricketts, W. Küper, H. Kreft et W. Barthlott, « Global patterns of plant diversity and floristic knowledge », Journal of Biogeography, vol. 32,‎ , p. 1107–1116 (DOI 10.1111/j.1365-2699.2005.01272.x, lire en ligne), données et carte consultables dans the Atlas of Global Conservation.
  5. a, b, c, d, e et f (en)World Wildlife Fund, « WildFinder: Online database of species distributions », , données et carte consultables dans the Atlas of Global Conservation.
  6. a, b et c (en) J. M. Hoekstra, J. L. Molnar, M. Jennings, C. Revenga, M. D. Spalding, T. M. Boucher, J. C. Robertson, T. J. Heibel et K. Ellison, The Atlas of Global Conservation : Changes, Challenges, and Opportunities to Make a Difference, Berkeley, University of California Press, (lire en ligne), données et carte consultables dans the Atlas of Global Conservation.
  7. Rapport final: Reconnaissances écologiques des aires forestières dans le MENABE en vue d'une délimitation de nouvelles aires protégées. Mars 2009. Auteurs: RASATATSIHOARANA H. Thierry F. et RANDRIANANJATSOA Tsiry T. TRANS-MAD' DEVELOPPEMENT / MADAGASCAR NATIONAL PARKS
  8. www.tropicos.org : Catalogue of the Vascular Plants of Madagascar
  9. Flore générique des arbres de Madagascar par George E.SCHATZ / Missouri Botanical Garden - KEW
  10. Atlas des plantes de Madagascar Auteur: Lucile Allorge
  11. Recherches en forêt dense sèche, forêt de Kirindy et région de Morondava / Article pour livre Goodman (2e version, 14.11.2000)
  12. Cycles phénologiques des arbres de la forêt dense sèche de la région de Marofandilia/Morondava - Tome 1 et 2 - Auteurs: Jean-Pierre SORG et Urs ROHNER (CFPF - Morondava)
  13. Paysages et biodiversité de Madagascar - Steeven M. GOODMAN / WWF / MNHN

Liens externes[modifier | modifier le code]