Forêt guyanaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forêt guyanaise
Image illustrative de l’article Forêt guyanaise
Vue depuis la savane-roche Virginie
Localisation
Coordonnées 3° 56′ nord, 53° 17′ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Guyane
Géographie
Superficie 8 000 000 ha
Altitude
 · Maximale
 · Minimale

800 m
0 m
Compléments
Statut principalement domaniale
Administration ONF pour la partie domaniale

Géolocalisation sur la carte : Guyane

(Voir situation sur carte : Guyane)
Forêt guyanaise

La forêt guyanaise est un important massif forestier français. Principalement domanial, il couvre l'essentiel de la Guyane, département français le plus boisé.

Avec environ 8 millions d'hectares, soit le tiers du couvert forestier français, 96 % du territoire guyanais étant couvert d'une forêt équatoriale qui reste parmi les plus riches et les moins écologiquement fragmentées du monde, il constitue le plus grand massif forestier ainsi que le seul grand massif tropical de l'Union européenne[1].

Écologie[modifier | modifier le code]

La forêt guyanaise est une forêt tropicale humide. Il s'agit aussi pour l'essentiel de sa surface d'un forêt primaire.

Enjeux économiques[modifier | modifier le code]

Exploitation forestière[modifier | modifier le code]

Seule la partie côtière fait l'objet d'une exploitation forestière industrielle. Environ 60 000 m3 de bois d'œuvre ont été récoltés chaque année dans les années 2000, ce qui représente une partie infime de la production de bois de la forêt.

L'exploitation, via la création de routes forestières, a un impact sur l'accessibilité de la forêts, aux chasseurs ou aux orpailleurs.

Chasse[modifier | modifier le code]

La chasse guyanaise n'est soumise à aucune restriction (type permis de chasse). Il y est possible de chasser aussi bien le jour que la nuit. Il existe néanmoins des quotas de chasse pour certaines espèces ainsi que des zones où la chasse est interdite suite à des décrets préfectoraux et municipaux (Base spatiale, barrage de Petit-Saut,...).

Extraction minière[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Orpaillage en Guyane.

Réserve foncière[modifier | modifier le code]

Entre 1500 et 2000 hectares ont été défrichés légalement chaque année dans les années 2000[réf. nécessaire]. Il s'agit de l'extension de l'agriculture et de l'urbanisation.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]