Forêt domaniale d'Olonne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forêt domaniale d'Olonne
Image illustrative de l’article Forêt domaniale d'Olonne
Panneau de l'Office national des forêts.
Localisation
Position Les Sables-d'Olonne
Coordonnées 46° 32′ 58″ nord, 1° 49′ 39″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de Loire
Département Vendée
Géographie
Superficie 1 000 ha
Compléments
Protection Réseau Natura 2000
Statut Forêt domaniale
Essences Pin
Géolocalisation sur la carte : Vendée
(Voir situation sur carte : Vendée)
Forêt domaniale d'Olonne
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Forêt domaniale d'Olonne
Vue aérienne de la forêt d'Olonne visible sur la gauche.

La forêt d'Olonne est une forêt domaniale française. Elle est située en Vendée sur le territoire de la commune des Sables-d'Olonne.

La forêt porte le nom de l'ancienne commune d'Olonne-sur-Mer sur laquelle elle est située.

Elle est bordée à l'ouest par une longue plage de sable et de rochers baignée par l'Océan Atlantique, et à l'est par le marais d'Olonne. Elle occupe plus de 1 000 hectares sur la partie nord de ce qui était autrefois l'Île Vertime. C'est une forêt dunaire car elle a été plantée sur un ensemble de dunes qu'elle a contribué à fixer. Une grande partie est classée Natura 2000[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

La plantation de la forêt a été ordonnée sous Louis XV, mais la plupart des pins ont été plantés à partir de 1837 à la suite d'un décret impérial de Napoléon Ier qui poursuivait l'objectif de stabiliser la dune[3].

Flore[modifier | modifier le code]

La forêt a été plantée à l'origine de pins maritimes, les autres essences dominantes sont le chêne vert et le robinier. Par ailleurs on rencontre le charme, le frêne, le peuplier et le chêne rouvre. On trouve également un secteur planté d'érables sycomores.

Faune[modifier | modifier le code]

La forêt est peuplée de chevreuils et de sangliers. Des battues doivent être régulièrement être organisées pour réguler la population de ces derniers qui font parfois des incursions jusque dans la ville[4].

Lieux remarquables[modifier | modifier le code]

  • Ruines d'un fortin (indiqué sur les cartes IGN),
  • Héronnière (habitée par des hérons et des aigrettes),
  • Menhir de la Conche Verte, classé monument historique le 22 juin 1903,
  • La butte de ski, dans ce secteur, on trouve les dunes les plus hautes du massif (environ une trentaine de mètres d'altitude), d'où l'on peut entrevoir la mer et le marais[3].

Aménagements pour le public[modifier | modifier le code]

De nombreuses aires de pique-nique et de stationnement ont été créées qui sont le point de départ de sentiers. Certains peuvent être empruntés à cheval. La forêt est traversée en deux endroits dans sa longueur par la piste cyclable du littoral. Elle également parcourue par un sentier de grande randonnée : le GR 364.

Protection contre l'incendie[modifier | modifier le code]

La forêt est traversée par deux coupe-feu parallèles à la côte.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Arrêté du 26 avril 2006 portant désignation du site Natura 2000 dunes, forêt et marais d'Olonne (zone de protection spéciale).
  2. Fiche du site FR5200656 (Natura 2000).
  3. a et b « Montagnes russes en forêt d'Olonne », sur L'Express, (consulté le 13 octobre 2015).
  4. « Les Sables-d'Olonne Un sanglier piégé sur la plage des Présidents », sur Les Sables - Vendée Journal, (consulté le 10 octobre 2015)

Sur les autres projets Wikimedia :