Forêt de Gastines

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La forêt de Gastines était située entre le nord de la Touraine et la vallée du Loir vendômois.

Elle a été défrichée à partir du XIe siècle, notamment à partir des prieurés implantés par les moines des abbayes de Tours et de Vendôme. Il en subsiste notamment la forêt de Beaumont-la-Ronce (Indre-et-Loire 47° 35′ 20″ N, 0° 41′ 40″ E) et le bois de Gâtines (canton de Montoire, Loir-et-Cher 47° 41′ 50″ N, 0° 43′ 30″ E). Pierre de Ronsard a dénoncé dans son œuvre les derniers grands défrichements de la forêt, opérés par le duc de Vendôme.

C'est un lieu qui apparaît également dans un texte mythologique: les Métamorphoses d'Ovide, dans l'extrait sur Erysichthon, le fils du roi de Thessalie Triopas.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daniel Schweitz :
    • « Une forêt gâtée pour pays : l'identité traditionnelle de la gâtine tourangelle (XIe siècle-XIXe siècle) », Bulletin de la Société archéologique de Touraine, 43, 1993, p. 931-949.
    • « Du pays traditionnel au pays d'accueil : l'identité de la gâtine tourangelle depuis 1850 », Norois, 1994, 163, p. 399-418 [lire en ligne].