Forêt d'Aïn Taya

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Forêt d'Aïn Taya
Localisation
Position Aïn Taya
Coordonnées 36° 47′ 57″ nord, 3° 15′ 59″ est[1]
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Mitidja Wilaya d'Alger
Daïra de Dar El Beïda Aïn Taya
Géographie
Superficie 5 ha
Longueur 900 m[2]
Largeur 2 km
Altitude 50 m
Altitudes mini. 45 m — maxi. 55 m
Compléments
Protection Aire protégée
Statut Forêts de conifères tempérées[3]
Essences Pin maritime,
Cyprès,
Eucalyptus,
Pin d'Alep,
Pin pignon,
Pin des Canaries.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

(Voir situation sur carte : Algérie)
Forêt d'Aïn Taya

La forêt d'Aïn Taya ou parc de Boussekloul ou bois de Bousaqloul est une forêt située à Aïn Taya dans la région de la basse Kabylie et de la Mitidja, dans la wilaya d'Alger, en Algérie. Cette forêt est gérée par la Conservation des forêts d'Alger (CFA) sous la tutelle de la Direction générale des forêts (DGF).

Localisation[modifier | modifier le code]

La forêt d'Aïn Taya est située à 18 kilomètres à l'est d'Alger, à 70 kilomètres à l'est de Tipaza et à 4 kilomètres de la Mer Méditerranée[4],[5]. Elle est localisée dans la commune d'Aïn Taya dans la Mitidja de la basse Kabylie[6].

Rose des vents El Marsa, CW149,
Forêt d'El Marsa[7].
El Marsa, Méditerranée,
CW122[8].
Aïn Taya,
CW122[9].
Rose des vents
El Marsa,
CW149[10].
N Aïn Taya,
CW122[11].
O    Forêt d'Aïn Taya[12]   E
S
Bordj El Bahri,
CW149[13].
Rouïba,
RN24[14].
Harraoua,
RN24[15].

Présentation[modifier | modifier le code]

Fruits de cyprès.

La forêt d'Aïn Taya est régie par le décret no 84-45 du [16], modifié et complété par le décret no 07-09 du [17]. La forêt a une superficie d'environ 5 hectares sur une longueur de 0,9 kilomètres[18]. Elle est située à l’ouest de la commune d'Aïn Taya dans le quartier de Diar El Gherb[19],[20].

Les essences présentes sont le pin maritime et le cyprès[21],[22]. Ces cyprès permettent à cette forêt d'être fréquentée par les familles et les amoureux de la nature puisque des bancs et des équipements ludiques y ont été installés[23]. Les visiteurs peuvent s’adonner aux plaisirs de la promenade et des jeux[24].

Historique[modifier | modifier le code]

Fruits de cyprès.

La forêt d'Aïn Taya a souffert de l'installation d'un bidonville érigé dans son milieu forestier. La démolition de ce bidonville a permis d'inscrire ce bois de Boussekloul dans le plan national de reboisement pour son réaménagement et sa réhabilitation.

La conservation des forêts d'Alger a organisé en 2015 une opération de reboisement de ce site forestier et espace vert en y plantant des arbustes, entre pin d'Alep, cèdres et cyprès. Cette petite forêt, qui compte nombre d’aménagements, est cernée par une clôture en fer forgé[25].

Faune[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Faune de la wilaya d'Alger.

La faune de la forêt d'Aïn Taya est riche en diversité zoologique, ornithologique et entomologique[26].

Mammifères[modifier | modifier le code]

Hérisson d'Algérie[modifier | modifier le code]

On rencontre le hérisson d'Algérie (Atelerix algirus) dans cette forêt algéroise. C'est un hérisson à ventre blanc vivant dans les régions côtières d'Algérie. Il est de couleur pâle et pèse de 700 à 950 g. Ce hérisson est une espèce protégée sur tout le territoire algérien.

Lapin de garenne[modifier | modifier le code]

Le lapin de garenne (Oryctolagus cuniculus) est un mammifère lagomorphe ; les effectifs sauvages sont communs en Algérie mais en déclin[27].

Lièvre du cap[modifier | modifier le code]

Le lièvre du cap (Lepus capensis) est un rongeur.

Sanglier[modifier | modifier le code]

Le sanglier (Sus scrofa) colonise quasiment tous les habitats au niveau de cette forêt. Lorsque le sol est humide, cet animal retourne la terre grâce à ces forts butoirs à la recherche d’invertébré et les racines des plantes. Sa longévité varie entre 8 et 10 ans.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées issues de Google Maps
  2. « Djazairess : LA FORÊT DU SAHEL DE ZEMMOURI-EL-BAHRI », sur Djazairess (consulté le 27 avril 2016)
  3. http://www.uicnmed.org/nabp/web/documents/Pastoralisme.pdf [PDF]
  4. « Google Map Maker », sur google.dz (consulté le 27 avril 2016)
  5. « TerraServer – Viewer Aerial Photos & Satellite Images - The Leader In Online Imagery », sur terraserver.com (consulté le 27 avril 2016)
  6. « Panoramio - Photos of the World », sur panoramio.com (consulté le 27 avril 2016)
  7. http://www.arcgis.com/home/webmap/viewer.html?center=3.6201279,36.7228968&level=16&basemapUrl=http://services.arcgisonline.com/ArcGIS/rest/services/World_Imagery/MapServer
  8. « Wikimapia - Let's describe the whole world! », sur wikimapia.org (consulté le 27 avril 2016)
  9. « Bing », sur bing.com (consulté le 27 avril 2016)
  10. « Flash Earth », sur flashearth.com (consulté le 27 avril 2016)
  11. « OpenStreetMap », sur OpenStreetMap (consulté le 27 avril 2016)
  12. « Google Maps », sur Google Maps (consulté le 27 avril 2016)
  13. « HERE Maps - City and Country Maps - Driving Directions - Satellite Views - Routes », sur here.com (consulté le 27 avril 2016)
  14. « ScanEx Web Geomixer - просмотр карты », sur kosmosnimki.ru (consulté le 27 avril 2016)
  15. « maps - Yahoo Search Results », sur yahoo.com (consulté le 27 avril 2016)
  16. http://www.joradp.dz/FTP/Jo-Francais/1984/F1984008.pdf
  17. http://www.joradp.dz/FTP/jo-francais/2007/F2007004.pdf
  18. http://dz.geoview.info/foret_de_boussekloul,107495979w
  19. http://www.appl.dz/spip.php?article99
  20. http://www.vitaminedz.org/campagne-de-reboisement-dans-differents-sites-de-l-algerois/Articles_18300_2969805_16_1.html
  21. http://wikimapia.org/18171991/fr/For%C3%AAt-de-Boussekloul
  22. http://www.appl.dz/spip.php?article97
  23. http://www.djazairess.com/fr/elwatan/506593
  24. http://www.elwatan.com/regions/centre/alger/insalubrite-et-actes-de-vandalisme-03-01-2016-311239_148.php
  25. http://www.vitaminedz.org/alger-gestion-des-espaces-forestiers-quatre-bidonvilles-d/Photos_20117_197237_16_1.html
  26. « Direction Générale des Forêts », sur dgf.gov.dz (consulté le 27 avril 2016)
  27. « IUCN - Accueil », sur iucn.org (consulté le 27 avril 2016)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]