Fontenay-le-Vicomte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fontenay.

Fontenay-le-Vicomte
Fontenay-le-Vicomte
L’hôtel de ville.
Blason de Fontenay-le-Vicomte
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Essonne
Arrondissement Évry
Canton Mennecy
Intercommunalité Communauté de communes du Val d'Essonne
Maire
Mandat
Jean-Luc Gouarin (DVD)
2014-2020
Code postal 91540
Code commune 91244
Démographie
Gentilé Fontenois
Population
municipale
1 244 hab. (2015 en diminution de 2,28 % par rapport à 2010)
Densité 182 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 32′ 52″ nord, 2° 23′ 55″ est
Altitude Min. 46 m
Max. 84 m
Superficie 6,83 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte administrative de l'Essonne
City locator 14.svg
Fontenay-le-Vicomte

Géolocalisation sur la carte : Essonne

Voir sur la carte topographique de l'Essonne
City locator 14.svg
Fontenay-le-Vicomte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fontenay-le-Vicomte

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fontenay-le-Vicomte
Liens
Site web fontenaylevicomte.org

Fontenay-le-Vicomte[1] (prononcé [fɔ̃ǝnɛ lǝ vikɔ̃] Écouter) est une commune française située à trente-cinq kilomètres au sud-est de Paris dans le département de l'Essonne en région Île-de-France.

Ses habitants sont appelés les Fontenois[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Position de Fontenay-le-Vicomte en Essonne.
Occupation des sols.
Type d’occupation Pourcentage Superficie
(en hectares)
Espace urbain construit 8,5 % 58,13
Espace urbain non construit 2,9 % 20,07
Espace rural 88,6 % 608,14
Source : Iaurif[3]

Fontenay-le-Vicomte est située à trente-cinq kilomètres au sud-est de Paris-Notre-Dame[4], point zéro des routes de France, dix kilomètres au sud-ouest d'Évry[5], huit kilomètres au nord-est de La Ferté-Alais[6], neuf kilomètres au sud-ouest de Corbeil-Essonnes[7], douze kilomètres au sud-est d'Arpajon[8], quatorze kilomètres au sud-est de Montlhéry[9], dix-sept kilomètres au nord-ouest de Milly-la-Forêt[10], vingt-deux kilomètres au sud-est de Palaiseau[11], vingt-deux kilomètres au nord-est d'Étampes[12], vingt-neuf kilomètres l'est de Dourdan[13].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la rivière l'Essonne.

Relief et géologie[modifier | modifier le code]

Le point le plus bas de la commune est située à quarante-six mètres d'altitude et le point culminant à quatre-vingt-quatre mètres[14].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Vert-le-Petit Écharcon Mennecy Rose des vents
Vert-le-Petit N Mennecy
O    Fontenay-le-Vicomte    E
S
Ballancourt-sur-Essonne Ballancourt-sur-Essonne Chevannes

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat de l'Essonne.

Fontenay-le-Vicomte, située en Île-de-France, bénéficie d'un climat océanique dégradé aux hivers frais et aux étés doux, et est régulièrement arrosée sur l'ensemble de l'année. Mais cette commune possède quelques spécificité en comparaison du climat de la région dû au relief avoisinant. Les étés sont doux mais aussi humides à cause de la proximité des étangs. Le vent dominant va du sud-ouest au nord-est. En moyenne annuelle, la température s'établit à 10,8 °C, avec une maximale de 15,2 °C et une minimale à 6,4 °C. Les températures réelles relevées sont de 24,5 °C en juillet au maximum et 0,7 °C en janvier au minimum. Du fait de la moindre densité urbaine entre Paris et sa banlieue, une différence négative de un à deux degrés Celsius se fait sentir. L'ensoleillement est comparable à la moyenne des régions du nord de la Loire avec 1 798 heures par an. Les précipitations sont également réparties sur l'année, avec un total de 598,3 millimètres de pluie et une moyenne approximative de cinquante millimètres par mois.

Données climatiques à Fontenay-le-Vicomte.
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) 0,7 1 2,8 4,8 8,3 11,1 13 12,8 10,4 7,2 3,5 1,7 6,4
Température moyenne (°C) 3,4 4,3 7,1 9,7 13,4 16,4 18,8 18,5 15,6 11,5 6,7 4,3 10,8
Température maximale moyenne (°C) 6,1 7,6 11,4 14,6 18,6 21,8 24,5 24,2 20,8 15,8 9,9 6,8 15,2
Ensoleillement (h) 59 89 134 176 203 221 240 228 183 133 79 53 1 798
Précipitations (mm) 47,6 42,5 44,4 45,6 53,7 51 52,2 48,5 55,6 51,6 54,1 51,5 598,3
Source : Climatologie mensuelle à la station départementale de Brétigny-sur-Orge de 1948 à 2002[15],[16].


Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

La commune est desservie par les lignes 224, 225 et 226 de la société de transport CEA Transports et par la ligne 207 de la société de transport Keolis Seine Essonne.

Lieux-dits, écarts et quartiers[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le lieu était appelé Fontanedum (« fontaines » en latin) en 829[17]. Le suffixe vice comitis (« du vicomte » en latin) a été ajouté au début du XIIIe siècle pour évoquer le rattachement de la seigneurie de Fontenay à la vicomté de Corbeil, pour former finalement le nom de Fontanetum Vice Comitis (Fontenay-le-Vicomte)[18] Le nom Fontanetum Vice Comitis est attesté dans un écrit de 1286[17].

Durant la Révolution, la commune fut créée en 1793 sous le nom de Fontenay-sur-Seine, le nom actuel fut introduit en 1801 par le Bulletin des lois[19].

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon l'abbé Lebeuf, Fontenay-le-Vicomte est citée pour la première fois en 829, dans un acte d'échange de l'abbaye de Saint-Denis. Comme tous les sites de ce nom, il fait référence aux sources ou "fontaines" qui l'alimentaient. Le surnom de "vicomte apparut lorsque, sous Hugues Capet, le comte de Corbeil institua là un vicomte pour le représenter et érigea la terre en seigneurie. Le site est occupé dès la Préhistoire comme l'atteste un crâne de jeune femme trouvé au début du XXe siècle dans les marais de Fontenay et envoyé en 1908 au Muséum d'histoire naturelle. Durant l'Antiquité, au lieu-dit la Remise de la Baste, sur le plateau de Fontenay, un habitat rural existait, découvert en 1966. Un castellum fut érigé au IVe siècle à la limite du plateau, dominant l'Essonne. Il constituait un poste de surveillance de la rivière et de la route, à la frontière entre Parisis et Sénons. Au Moyen Age, le site relevait du seigneur de Corbeil et de la censive des abbés séculiers de Saint-Spire de Corbeil. Au fil du temps, il se morcela en différents fiefs : le fief de la tour Pancrace, le fief Saucel-Bernard, le fief de la Gode, le fief Destouches et le fief de la Salle aux Payens. Au XVIIe, ne subsistaient plus que les deux derniers. Depuis le XVe siècle, le fief de La Salle aux Payens fut la propriété de la célèbre famille d'avocats parisiens Versoris. À partir de 1580, Fontenay-le-Vicomte passe, avec Villeroy et Mennecy, dans le giron de Nicolas de Neufville, ministre des rois Charles IX à Louis XIII et gouverneur de Corbeil, qui forme ainsi le duché de Villeroy. Au milieu du XVIIIe, le fief de La Salle aux Payens est acquis par Etienne Maynon d'Invault, fameux conseiller du roi au Parlement de Paris. À la fin du siècle, ce fief et celui Dunoyer fusionnent pour constituer le domaine de Fontenay-le-Vicomte et devient la propriété des La Tour Maubourg après le mariage de Marie-Charlotte Dunoyer avec Marie-Charles-César de Fay, marquis de La Tour Maubourg en 1777. Le château Dunoyer, érigé au XVIIe devient celui de Fontenay-le Vicomte, remanié et augmenté au XVIIIe. Le domaine passe de mains en mains au XIXe siècle. Il est la propriété du marquis Pierre-Charles-Thierry de La Prévalaye, maire du village de 1808 à 1838. L'exploitation de la tourbe des marais assure des revenus non négligeables. En 1866, la création d'un canal au lieu-dit le Pré aux Moines est approuvé pour en faciliter l'exploitation. Ceci permet à la famille de La Prévalaye de procéder à la reconstruction du château dans les années 1850. Le début des années 1860 est marqué par le tracé de la voie ferrée Paris - Lyon, dite du Bourbonnais, future PLM. Passé au mains de la famille Menche de Loisne par héritage en 1927, le domaine fut cédé en 1989 à une société irlandaise Barnpark Limited en vue de la création d'un hôtel-restaurant et d'un golf. Le projet est contrarié par le classement en zone sensible de la zone humide en octobre 1990. Face à l'enlisement de son projet immobilier, la société irlandaise céda le domaine au conseil général de l'Essonne en 1998. Depuis les années 2000, le site de Fontenay-le-Vicomte fait partie des zones naturelles sensibles de la vallée de l'Essonne en raison de la qualité de sa flore et de sa faune. La commune entra dans l'actualité française en 1965 lors de l'enlèvement et de l'assassinat de l'opposant marocain Mehdi Ben Barka.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[20]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[21].

En 2015, la commune comptait 1 244 habitants[Note 1], en diminution de 2,28 % par rapport à 2010 (Essonne : +5,01 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
250286255276297312317284299
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
316333370311314263248278280
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
344323317286307311297296342
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2015
3543264376357448841 2211 2821 244
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[22].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Fontenay-le-Vicomte en 2009 en pourcentages[23].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,2 
90 ans ou +
0,2 
1,7 
75 à 89 ans
3,4 
9,3 
60 à 74 ans
9,8 
23,9 
45 à 59 ans
21,1 
20,7 
30 à 44 ans
25,3 
20,1 
15 à 29 ans
18,6 
24,2 
0 à 14 ans
21,8 
Pyramide des âges en Essonne en 2009 en pourcentages[24].
HommesClasse d’âgeFemmes
0,3 
90 ans ou +
0,8 
4,4 
75 à 89 ans
6,7 
11,3 
60 à 74 ans
11,9 
19,9 
45 à 59 ans
20,0 
21,9 
30 à 44 ans
21,4 
20,6 
15 à 29 ans
19,2 
21,7 
0 à 14 ans
20,0 

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Politique locale[modifier | modifier le code]

La commune de Fontenay-le-Vicomte est rattachée au canton de Mennecy, représenté par les conseillers départementaux Patrick Imbert (UMP) et Caroline Parâtre (UMP), à l'arrondissement d’Évry et à la deuxième circonscription de l'Essonne, représentée par le député Franck Marlin (UMP).

L'Insee attribue à la commune le code 91 2 16 244[25]. La commune de Fontenay-le-Vicomte est enregistrée au répertoire des entreprises sous le code SIREN 219 102 449. Son activité est enregistrée sous le code APE 8411Z[26].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[27].
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Jean-Luc Gouarin DVD Informaticien[28]
Les données manquantes sont à compléter.

Tendances et résultats politiques[modifier | modifier le code]

Élections présidentielles, résultats des deuxièmes tours :

Élections législatives, résultats des deuxièmes tours :

Élections européennes, résultats des deux meilleurs scores :

Élections régionales, résultats des deux meilleurs scores :

Élections cantonales, résultats des deuxièmes tours :

Élections municipales, résultats des deuxièmes tours :

Référendums :

Enseignement[modifier | modifier le code]

Les élèves de Fontenay-le-Vicomte sont rattachés à l'académie de Versailles. Elle dispose sur son territoire d'une école primaire publique[44].

Santé[modifier | modifier le code]

Services publics[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune de Fontenay-le-Vicomte n'a développée aucune association de jumelage.

Vie quotidienne à Fontenay-le-Vicomte[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Lieux de culte[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Rémy.

La paroisse catholique de Fontenay-le-Vicomte est rattachée au secteur pastoral de La Ferté-Alais-Val d'Essonne et au diocèse d'Évry-Corbeil-Essonnes. Elle dispose de l'église Saint-Rémy[45].

Médias[modifier | modifier le code]

L'hebdomadaire Le Républicain relate les informations locales. La commune est en outre dans le bassin d'émission des chaînes de télévision France 3 Paris Île-de-France Centre, IDF1 et Téléssonne intégré à Télif.

Économie[modifier | modifier le code]

Emplois, revenus et niveau de vie[modifier | modifier le code]

En 2006, le revenu fiscal médian par ménage était de 22 540 €, ce qui plaçait la commune au 1 144e rang parmi les 30 687 communes de plus de cinquante ménages que compte le pays et au cent sixième rang départemental[46].

Répartition des emplois par catégories socioprofessionnelles en 2006.
  Agriculteurs Artisans, commerçants,
chefs d’entreprise
Cadres et professions
intellectuelles supérieures
Professions
intermédiaires
Employés Ouvriers
Fontenay-le-Vicomte - - - - - -
Zone d’emploi d’Évry 0,3 % 4,0 % 20,2 % 29,6 % 28,2 % 17,7 %
Moyenne nationale 2,2 % 6,0 % 15,4 % 24,6 % 28,7 % 23,2 %
Répartition des emplois par secteurs d’activités en 2006.
  Agriculture Industrie Construction Commerce Services aux
entreprises
Services aux
particuliers
Fontenay-le-Vicomte - - - - - -
Zone d’emploi d’Évry 0,9 % 13,5 % 5,4 % 14,6 % 16,2 % 6,9 %
Moyenne nationale 3,5 % 15,2 % 6,4 % 13,3 % 13,3 % 7,6 %
Sources : Insee[47],[48],[49]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine environnemental[modifier | modifier le code]

Les berges de l'Essonne, des champs et des bosquets boisés ont été recensés au titre des espaces naturels sensibles par le conseil général de l'Essonne[50].

Patrimoine architectural[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Rémi a été inscrite aux monuments historiques le [51]. Le château de Fontenay, ancienne bâtisse XVIIe-XVIIIe, reconstruit au XIXe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Différents personnages publics sont nés, décédés ou ont vécu à Fontenay-le-Vicomte :

Héraldique[modifier | modifier le code]


Blason de Fontenay-le-Vicomte

Les armes de Fontenay-le-Vicomte se blasonnent : D'azur, écartelé par deux traits d'argent : au premier à trois poissons mal ordonnés, au deuxième à deux épis tigés et feuillés posés en chevron renversé, au troisième à une tête de cheval, au quatrième à une quintefeuille, tous d'argent.[52],[53],[Note 2]

Fontenay-le-Vicomte dans les arts et la culture[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Cachau : Étude historique du domaine départemental de Fontenay-le-Vicomte (91), Conservatoire des espaces naturels sensibles, conseil général de l'Essonne, 2008 (consultable aux archives départementales à Chamarande).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.
  2. Une représentation « aux traits » a été donnée par le maire de la commune dans un courriel du 13 août 2009, dans lequel le champ apparaitrait soit transparent - héraldiquement impossible - ou d'argent - donc complètement fautif.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Fiche de Fontenay-le-Vicomte dans le Code officiel géographique sur le site de l'Insee. Consulté le 01/08/2012.
  2. Gentilé sur le site habitants.fr Consulté le 02/04/2009.
  3. Fiche communale d'occupation des sols en 2008 sur le site de l'Iaurif. Consulté le 11/11/2010.
  4. Orthodromie entre Fontenay-le-Vicomte et Paris sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  5. Orthodromie entre Fontenay-le-Vicomte et Évry sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  6. Orthodromie entre Fontenay-le-Vicomte et La Ferté-Alais sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  7. Orthodromie entre Fontenay-le-Vicomte et Corbeil-Essonnes sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  8. Orthodromie entre Fontenay-le-Vicomte et Arpajon sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  9. Orthodromie entre Fontenay-le-Vicomte et Montlhéry sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  10. Orthodromie entre Fontenay-le-Vicomte et Milly-la-Forêt sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  11. Orthodromie entre Fontenay-le-Vicomte et Palaiseau sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  12. Orthodromie entre Fontenay-le-Vicomte et Étampes sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  13. Orthodromie entre Fontenay-le-Vicomte et Dourdan sur le site lion1906.com Consulté le 16/09/2012.
  14. Données géographiques sur Géoportail (consulté le 21/02/2013.).
  15. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur le site de lameteo.org (consulté le 9 août 2009)
  16. « Climatologie mensuelle à Brétigny-sur-Orge », sur infoclimat.fr (consulté le 18 août 2009)
  17. a et b Jean-Marie Cassagne et Mariola Korsak, Origine des noms de Paris et sa banlieue (91-92-93-94-95), Nouvelles Éditions Bordessoules, , 350 p. (ISBN 978-2916344416), p. 165.
  18. L'Abbé Lebeuf, Histoire de la ville et de tout le diocèse de Paris, t. IV, Paris, Librairie de Féchoz et Letouzey, (lire en ligne), p. 235.
  19. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  20. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  21. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  22. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  23. Pyramide des âges à Fontenay-le-Vicomte en 2009 sur le site de l'Insee. Consulté le 01/08/2012.
  24. Pyramide des âges de l’Essonne en 2008 sur le site de l’Insee. Consulté le 07/07/2012.
  25. Fiche communale sur le site de l'Insee. Consulté le 07/01/2010.
  26. Fiche entreprise de la commune de Fontenay-le-Vicomte sur le site verif.com Consulté le 14/04/2011.
  27. Liste des maires successifs sur la base de données mairesgenweb.org Consulté le 27/05/2009.
  28. Fiche de la commune sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 10/05/2010.
  29. Résultats de l'élection présidentielle 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  30. Résultats de l'élection présidentielle 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  31. Résultats de l'élection présidentielle 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 08/05/2012.
  32. Résultats de l'élection législative 2002 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  33. Résultats de l'élection législative 2007 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  34. Résultats de l'élection législative 2012 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 21/06/2012.
  35. Résultats de l'élection européenne 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  36. Résultats de l'élection européenne 2009 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  37. Résultats de l'élection européenne 2014 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 12/10/2014.
  38. Résultats de l'élection régionale 2004 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  39. Résultats de l'élection régionale 2010 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 30/03/2010.
  40. Résultats de l'élection cantonale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  41. Résultats de l'élection municipale 2008 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/01/2013.
  42. Résultats du référendum 2000 sur le site politiquemania.com Consulté le 23/07/2009.
  43. Résultats du référendum 2005 sur le site du ministère de l'Intérieur. Consulté le 23/07/2009.
  44. Liste des écoles du département sur le site de l'Inspection académique de l'Essonne. Consulté le 14/09/2010.
  45. Fiche de la paroisse catholique sur le site officiel du diocèse. Consulté le 08/11/2009.
  46. Résumé statistique national sur le site de l’Insee. Consulté le 26/10/2009.
  47. %5CCOM%5CDL_COM91244.pdf Rapport statistique communal sur le site de l'Insee. Consulté le 21/06/2010.
  48. %5CDL_ZE19901147.pdf Rapport statistique de la zone d'emploi d'Évry sur le site de l'Insee. Consulté le 20/05/2010.
  49. Rapport statistique national sur le site de l'Insee. Consulté le 05/07/2009.
  50. Carte des ENS de Fontenay-le-Vicomte sur le site du conseil général de l'Essonne. Consulté le 07/02/2013.
  51. Notice no PA00087914, base Mérimée, ministère français de la Culture. Consulté le 04/03/2010.
  52. Image sur le site officiel de la commune. Consulté le 27/11/2009.
  53. Gaso, la banque du blason. Consulté le 01/12/1009.
  54. Liste des films tournés à Fontenay-le-Vicomte sur le site L2TC.com Consulté le 28/08/2012.
  55. (en) J'ai vu tuer Ben Barka sur l’Internet Movie Database